A chaque terre sa céréale La sélection bio permettra-t-elle au triticale de s’imposer enfin? 

Essais de variétés de blé panifiable effectués par le FiBL et les cantons: Résultats

Blé 2019: Rendements élevés et bonne qualité

2019 a été dans l’ensemble une bonne année céréalière grâce à la bonne répartition des pluies, et les rendements ont été un peu plus élevés que d’autres années. Dans le réseau des essais variétaux, qui comprend sept sites, le rendement moyen a été de 51,7 dt/ha.

C’est le deuxième meilleur rendement des dix dernières années avec une augmentation de 2 dt/ha (décitonnes, donc 100 kg, par hectare). Il a été frappant de voir que la nouvelle variété Montalbano s’est nettement démarquée des autres avec un rendement moyen de 58,8 dt/ha. Les variétés connues (Wiwa, Nara) se situaient assez exactement dans la moyenne. L’augmentation des rendements a provoqué une légère diminution des teneurs en protéines, de 0,7 % par rapport à l’année précédente, régressant ainsi à 12,7 %, ce qui est toutefois encore bon. Nous avons été frappés à ce sujet par le fait que Wiwa et Runal se sont situées toutes les deux assez exactement dans la moyenne.

La nouvelle variété obtenue par la sélection céréalière Peter Kunz, Prim, qui a atteint 13,2 %, et celle d’Agroscope, Rosatch, qui est arrivée à un beau 13 %, sont ici bien plus prometteuses que ces variétés relativement anciennes. Rosatch figure déjà sur la liste variétale bio, mais sa semence n’est pas encore disponible. Prim va vraisemblablement être acceptée l’année prochaine et devrait alors remplacer petit à petit Wiwa. Montalbano, qui a atteint 12,4 % de protéines malgré son rendement élevé, n’est pas encore sur la liste variétale bio, mais il y a déjà de petites quantités de semences disponibles pour des essais.

La variété Nara n’a pas été enregistrée dans la liste variétale bio parce qu’elle a fourni la teneur en protéines la plus basse, 12,1 %, et qu’elle n’a dans un certain nombre de cas pas réussi à concurrencer les mauvaises herbes. Elle peut cependant continuer d’être cultivée sous contrat. Nous recommandons de ne cultiver Nara que sur des parcelles avec une faible pression des mauvaises herbes et de la combiner avec un sous-semis. Nara a en outre besoin de beaucoup d’azote, plus de 100 kg/ha, pour qu’elle atteigne des rendements supérieurs à la moyenne.

Les analyses de laboratoire ont aussi directement porté sur les teneurs en gluten humide, qui ont atteint une moyenne générale de 30,3 %, donc une très bonne valeur. Pour les teneurs en gluten humide, c’est la nouvelle variété de blé dit alternatif (c.-à-d. qu’on peut semer aussi bien en automne qu’au printemps) Diavel ainsi que les variétés de blé d’automne Runal et Wiwa qui ont fourni les meilleurs teneurs.

Hansueli Dierauer, FiBL

 

Dernière actualisation de cette page: 06.10.2019

Publicité