Les portes des parcours des porcheries doivent être montées correctement Commercialisation des porcs d’alpage: Prendre seulement des bêtes bio 

Élevages porcins en plein air

Nouvelle fiche technique (en allemand)

Cette fiche technique décrit comment l'élevage en plein air peut répondre aux exigences du bien-être animal et de la protection de l'environnement et comment ce mode d'élevage peut être économiquement et économiquement performant.

Les propriétaires d'animaux sont de plus en plus intéressés à garder des porcs au pâturage. C'est pourquoi le FiBL, Bio Suisse et KAGfreiland ont rassemblé des connaissances sur l'élevage de porcs à l'extérieur pour une utilisation pratique.

Bien planifié et mis en œuvre, l'élevage en plein air offre le plus haut niveau de bien-être animal sans mettre en danger l'environnement. Ce type d'élevage porcin répond aux attentes de nombreux consommateurs et propriétaires d'animaux.

Pour les éleveurs de bétail, l'élevage de porcs à l'extérieur offre certains avantages tels que des coûts d'infrastructure et d'alimentation réduits et de bons arguments en faveur du marketing direct. Cependant, l'élevage en plein air pose également un certain nombre de défis qui doivent être pris en compte. Des experts de différents domaines expliquent les aspects importants de la nouvelle brochure : Quels sont les sites appropriés du point de vue de la protection de l'environnement et de l'eau ? Quelle infrastructure est nécessaire ? Comment l'alimentation et la gestion des pâturages peuvent-elles être conçues de manière à être respectueuses des animaux et efficaces ?

Le dépliant de 20 pages peut être commandé sous forme de fiche technique à la boutique du FiBL ou téléchargé gratuitement. L'élaboration de cette brochure a été financée par Bio Suisse et KAGfreiland.

Fiche technique "Freilandhaltung von Schweinen" (Boutique du FiBL, en allemand)

 

Demande des consommateurs

Pour beaucoup de consommateurs, les cochons en liberté incarnent les élevages respectueux des animaux. Cette solution peut être une alternative intéressante pour la production porcine de certaines fermes biologiques. L’élevage en plein air nécessite peu d’investissements: une place truie coûte cinq fois moins cher en plein air qu’en stabulation. Des études anglaises font état de frais de vétérinaire inférieurs de 50 % à ceux des élevages en porcherie parce que les animaux sont en meilleure santé. Il faut cependant être bien conscient de ce que ça signifie d’avoir ses cochons toute l’année en plein air. Il faut notamment contrôler chaque jour et par n’importe quel temps toutes les installations d’affouragement et d’abreuvement, mais aussi les clôtures et les bêtes, et, pour éviter que les éléments nutritifs apportés par les déjections soient mal répartis, il faut régulièrement déplacer les abris et les aires d’alimentation.

Le mieux est d’incorporer l’élevage porcin sur prairie artificielle à la rotation des cultures. Si le fourrage produit par le mélange graminées-légumineuses est bien consommé, p. ex. grâce au pâturage rationné, l’élevage de plein air permet d’économiser jusqu’à 25 % des concentrés nécessaires pour les truies portantes. Les cochons doivent changer d’endroit deux fois par année.

En été, les cochons doivent avoir de l’ombre (filets brise-vent ou filets pour silos) et des bauges (ou souilles, à réaliser à l’aide des restes d’eau des abreuvoirs ou avec un tuyau d’arrosage) pour pouvoir réagir aux conditions météorologiques. Les abris pour les truies allaitantes, les porcelets au sevrage et les gorets doivent être isolés (protection contre le froid et la chaleur).

L’élevage en plein air pendant toute l’année n’est pas possible partout. Il faut des endroits peu pluvieux et des sols légers.

Des porcs en vadrouille (167.1 KB)  (Magazine Bio Actualités 1/2018)

 

Dernière actualisation de cette page: 02.09.2019

Publicité