Produire de l'humus est primordial

Le maintien et le développement de la fertilité des sols sont d'une importance capitale pour une agriculture durable. Seules trois exigences s'appliquent aux fermes biologiques. Le nouveau calculateur d'équilibre d'humus d'Agroscope pourrait simplifier davantage la réglementation. Il sera présenté lors de la journée grandes cultures bio au Schwand à Münsingen.

(14.01.2019) 

Il est dans l'intérêt de chaque agriculteur de cultiver son sol avec autant de précaution que possible, de semer des engrais verts et de planifier de grandes rotations de cultures. C'est pourquoi les directives de Bio Suisse ne fixent que des exigences minimales qui s'appliquent également aux paiements directs. En fait, il n'y a que trois règles : 1) au moins 20 pour cent de prairie artificielle dans la rotation des cultures (avec des exceptions), 2) interruption d'au moins un an entre deux cultures identiques et 3) la moitié des terres arables ouvertes doit être couverte pendant l'hiver.

Néanmoins, même ces quelques lignes directrices donnent régulièrement lieu à de grandes discussions, en particulier la règle des 20 pour cent pour la prairie artificielle. D’une part, nous avons des fermes biologiques traditionnelles avec bétail et cycle fermé, ce qui correspond à l'idée de l'agriculture biologique. Ces établissements n'ont aucune difficulté à respecter la règle des 20 %. Mais d’autre part, nous avons aussi de plus en plus d'exploitations spécialisées, avec des cultures plus intensives et peu ou pas de bétail. Ces exploitations n'ont généralement pas besoin des fourrages. Si vous avez des problèmes avec la règle des 20%, dans ce cas, ils existent des exceptions dans les lignes directrices.

Nouveau calculateur d'équilibre de l'humus

Il serait plus simple de revoir annuellement la composition de l'humus et de laisser à chaque agriculteur le soin de décider comment atteindre cet objectif. Cela augmenterait la responsabilité personnelle et irait si loin que toutes les autres règles pourraient être abolies. Cette idée n'est pas nouvelle, depuis vingt ans l'équilibre de l'humus a été travaillé et la meilleure méthode a été discutée. Agroscope a mis en ligne un calculateur d'équilibre de l'humus accessible à tous, ce qui semble enfin être une percée. Ce qui se cache derrière cette idée et comment l'instrument peut être utilisé sera présenté et discuté lors d'une prochaine journée grandes cultures bio, à savoir

le jeudi 17 janvier 2019 au Schwand à Münsingen BE (en allemand, rubrique agenda)

Pour de plus amples renseignements, suivre les liens suivants:

Calculateur d'équilibre d'humus (site web Agroscope)

Sol (catégorie Production végétale)

Grandes cultures (catégorie production végétale)

Hansueli Dierauer, FiBL Frick

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité