Fertilisation du colza bio

(17.03.2016) 

Le colza doit disposer des deux tiers du total de ses besoins en azote très tôt au printemps jusqu’à la montaison. Dès que les conditions pour apporter une fumure sont propices, à savoir fin février ou début mars, il faut épandre le 1er apport d’azote. En agriculture biologique, les 2/3 des quantités d’azote devraient être apportées au début de la période de végétation. En fonction de l’état de la végétation et de la teneur en éléments nutritifs du lisier, il faudrait apporter entre 30 et 50 m3 /ha de lisier. Dans les cultures de colza, on peut également très bien mettre des digestats. Les teneurs en azote étant plus hautes et la disponibilité étant rapide, cela favorise une croissance rapide. Si on utilise des engrais commerciaux comme le Biorga Quick, il faut savoir qu’ils agissent plus lentement que le lisier, donc ils doivent être épandus très tôt. Le 2ème apport de lisier a lieu juste avant le début de l’élongation du colza; il sert en particulier à la formation de tiges latérales.

Pour en savoir davantage
Culture du colza bio

 

 

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité