Pas de caillebotis dans les parcours des porcheries 

Zone à fouir pour le bien-être des cochons

Les cochons sont d’une manière générale des animaux très curieux qui passent une énorme partie de leur temps à explorer leur environnement et à chercher, porter et manipuler de la nourriture. Ces animaux ont absolument besoin de fouir, et ils passent environ un cinquième de leur temps d’activité à cela s’ils en ont la possibilité.

Si les porcs ne peuvent pas vivre leurs comportements d’exploration à cause d’un agencement trop chiche de la porcherie, cela augmente le risque de comportements anormaux comme mordre les oreilles et les queues. Pour les fermes bio et d’autres exploitations labellisées, la mise à disposition de zones à fouir peut être une possibilité de rendre les parcours plus attractifs pour les cochons et de maintenir les boxes plus propres. Il a été démontré que les zones à fouir augmentent l’utilisation des parcours et peuvent contribuer à diminuer la formation d’ammoniac en pilotant intelligemment le comportement défécatoire des cochons.

La paille, de la paille hachée ou du compost hygiénisé

Les matériaux à fouir peuvent être de la paille, de la paille hachée ou du compost hygiénisé, ce dernier étant le plus adéquat pour favoriser le comportement de fouissage. Un essai pratique du FiBL a en outre montré que le matériau de fouissage doit être changé régulièrement en cas de temps pluvieux car les zones humides sont utilisées pour uriner et déféquer. Quand le temps était sec, les porcs ont gardé l’aire de fouissage propre pendant longtemps.

Cette zone doit dans tous les cas être toiturée et présenter une masse à fouir d’au moins 30 cm de profondeur. L’entrée doit être étroite et les parois assez hautes (au moins 80 cm) pour empêcher que les cochons déplacent du matériau de fouissage dans le reste du box. L’idéal est d’aménager la zone de manière à pouvoir la nettoyer avec des machines.

Maximilian Knoll, FiBL

 

Dernière actualisation de cette page: 16.07.2020

Vers le haut

Publicité