Un cornadis spécialement conçu pour les vaches cornues 

Stabulations libres avec logettes: aménagement d’un couloir de fuite à l’avant des logettes

Les logettes usuelles adossées aux parois des stabulations représentent des «chemins sans issue»: si des vaches couchées se font harceler par l’arrière, elles n’ont pas d’échappatoire. S’il s’agit de vaches cornues, cette situation peut entraîner d’importantes blessures à la mamelle et à la vulve.

Et même s’il s’agit de vaches sans cornes, il y a le risque qu’elles s’empêtrent dans les séparations entre les logettes si elles sont chassées par d’autres vaches et qu’elles tentent de s’enfuir vers l’avant ou de côté.

Il faudrait donc toujours opter pour des logettes ouvertes vers l’avant. Ces logettes font environ 3 m de long et comportent devant la tête des vaches un espace dépourvu de séparations transversales et assez large pour pouvoir être utilisé comme couloir de fuite. La barre de nuque doit en outre être flexible pour que la vache puisse quitter la logette par l’avant sans se blesser, et elle doit être installée de manière à remplir ses fonctions tout en empêchant la sortie par l’avant de devenir une habitude. De plus, des arceaux flexibles de séparation des logettes permettent aux vaches de s’échapper plus facilement sur le côté en direction de l’arrière.

Les expériences faites dans des stabulations à logettes avec couloir de fuite à l’avant montrent que ce couloir n’est que rarement utilisé. Cela peut être le cas s’il y a de l’agitation dans la stabulation – par exemple parce qu’une vache est en chaleur. Si le calme règne, seules une à deux vaches par troupeau quittent leur logette par le couloir de fuite. Ce couloir entraîne donc peu ou pas de problèmes de propreté et d’hygiène, et il ne donne que peu de travail supplémentaire.

Les vaches quittent souvent intempestivement le couloir avant par une logette libre. L’idéal est d’installer au bout du couloir avant une porte à sens unique, car cela permet aux vaches qui s’enfuient par là de regagner librement l’aire d’exercice.

En outre, des séparations flexibles dépourvues de fixation à l’arrière permettent aux vaches de fuir plus facilement par l’arrière en direction du couloir à déjections, car les logettes de ce type permettent aux vaches de se tourner avant de quitter entièrement la logette par l’arrière.

Personne de contact:
Maurice Clerc
FiBL, Antenne romande
Av. des Jordils 3
CP 128
1000 Lausanne 6
Tél.: 021 619 44 75 ou 076 444 25 28
Fax: 021 617 02 61
maurice.clerc(at)fibl.org

 

Dernière actualisation de cette page: 14.01.2013

Publicité