Suisse sans OGM : La décision appartient au peuple

(02.07.2009) 

Le Conseil fédéral veut prolonger de trois ans le moratoire «sur les OGM dans l’agriculture» pour avoir assez de temps pour élaborer les bases scientifiques nécessaires pour les futures décisions. Très bien, dira-t-on. Mais voilà, il semble bien que le Conseil fédéral veut seulement gagner du temps pour créer les conditions cadres pour la mise en place d’une agriculture transgénique. Le Conseil fédéral passe donc outre la volonté du peuple et des consommateurs. Sur la question de savoir si la Suisse veut un non une coexistence entre cultures transgéniques et cultures normales, c’est le Souverain qui devra avoir le dernier mot.
C`est ce que Bio Suisse écrit dans son dernier communiqué de presse.

Communiqué de presse (site internet de Bio Suisse)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité