Les oignons bio sont très demandés selon l'observation du marché de l'OFAG :

Les détaillants ont écoulé en mai 315 tonnes d’oignons bio. La demande a dépassé de 84 % celle du mois de mai 2019 (171 tonnes).

(31.07.2020) 

En ce qui concerne les oignons en général (bio et non bio), la demande a été beaucoup plus forte, les deux mois précédents, que ce n’est le cas ordinairement, selon le secteur Analyses du marché de l’Office fédéral de l’agriculture OFAG.

Bon départ pour les nectarines bio                     

Les premières nectarines bio arrivées en volumes significatifs chez les détaillants au mois de mai affichaient un prix moyen de 9 fr.70 le kilo, un prix supérieur de 88 % à celui des nectarines de production conventionnelle, qui étaient au contraire bon marché (5 fr.15 le kilo) pour un mois de mai.

Recul du prix à la production du lait bio

En avril 2020, le prix à la production du lait bio a reculé de 2,0 % par rapport au même mois de l’année précédente pour s’établir à 75.28 ct./kg. Quant au lait non bio, son prix a par contre progressé de 5,0 % pour atteindre 62.40 ct./kg.

Hausse des ventes au détail du beurre bio                   

En mai 2020, la quantité de beurre de choix bio vendue dans le commerce de détail a augmenté de 39 % par rapport au même mois de l’année précédente pour s’établir à 107 tonnes. En ce qui concerne le beurre de choix non bio, la quantité vendue a également progressé de 20 % pour se situer à 385 tonnes.        

Le veau bio au creux de la vague                         

En avril et en mai, les prix à la production du veau de boucherie bio sont tombés à leur niveau le plus faible depuis quatre ans. Se situant à peine au-dessus de 12 francs le kg PM, ils ne dépassaient que légèrement le niveau d’avril et de mai 2016 (11 fr. 93 et 11 fr. 98 le kg PM). Ces valeurs extrêmement faibles ont pour origine les effets conjugués de la baisse de la consommation que l’on observe après Pâques et des mesures de lutte contre le COVID, à savoir surtout le confinement et l’arrêt des activités dans le secteur de la restauration.

Prix en hausse du blé labellisé Bourgeon bio                         

Les prix franco minoterie du blé Bourgeon bio ont connu une hausse faible mais régulière depuis novembre 2019. Le quintal de ce blé, qui coûtait 111 fr. 36 en novembre 2019, s’est négocié à 114 fr. 24 en mai 2020 : l’augmentation est de 2,3 %.            

Bulletin du secteur Analyses du marché de l'OFAG du 17 juillet 2020
 

Pour en savoir plus
Observation du marché Bio du secteur Analyses du marché de l’OFAG (site web de l’OFAG)
Marché (rubrique)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité