Ce site web ne supporte plus Internet Explorer 11. Veuillez utiliser un navigateur plus récent tel que Firefox, Chrome pour un meilleur affichage et une meilleure utilisation.
FiBL
Bio Suisse
Logo
La plate-forme des agriculteurs bio

Les digestats de biogaz sont-ils considérés comme engrais bio?

(15.10.2013) 

En Suisse, ces engrais sont considérés comme engrais «bio» autant par la Confédération suisse que par le cahier des charges de Bio Suisse. Mais il y a bien sûr des limites et des conditions à respecter (voir plus loin).

Les informations données ci-après sont valables jusqu’à fin 2013, Dès 2014, il est possible que des changements soient introduits par Bio Suisse.

Le cahier des charges de Bio Suisse différencie à l’art. 2.4.1 les différents produits de fermentation suivants, en conformité avec l’Ordonnance sur les engrais (Oeng art. 5):

  • Les digestats liquides provenant d’installations de méthanisation agricole (= qui «digèrent» au max. 20% de matériaux d’origine non agricole); ce type de digestat est considéré comme un engrais de ferme
  • Les digestats solides et les digestats liquides provenant d’installations de méthanisation non agricoles (=qui «digèrent» plus de 20% de matériaux d’origine non agricole); ces deux types de digestats sont font partie des «engrais de recyclage».

On trouve ces trois types de digestats sur la Liste des intrants aux chapitres 1-14-1 (digestats solides) et 1-14-2 (digestats liquides, d’origine agricole ou industrielle).

Digestats solides
Selon le cahier des charges de Bio Suisse, les digestats solides ne doivent pas obligatoirement figurer dans la Liste des intrants. La liste des intrants dit la chose suivante:

Engrais de recyclage solides: Des engrais de recyclage pas compris dans la liste 1-14-1 peuvent également être employés, pour autant que les installations de compostage/méthanisation respectent les exigences légales en ce qui concerne les métaux lourds, l’hygiène et la protection des eaux. Les engrais doivent respecter les limites en métaux lourds (en mg/kg matière sèche): cadmium 0.7; cuivre 70; nickel 25; plomb 45; zinc 200; mercure 0.4; chrome (total) 70; chrome (IV) pas détectable. Pour tout les engrais de recyclage, une distance de transport maximale de 80 km à partir de l’installation est à respecter.

Cela veut dire que si l’installation de méthanisation respecte les exigences légales (et est donc inspectée sous la responsabilité des cantons), et que les teneurs en métaux lourds du digestat ne dépassent pas les limites bio, les digestats solides peuvent être utilisé en bio, dans le respect de la  distance de transport prescrite. Et ceci également si ces digestats ne sont pas expressément mentionnés dans la liste.

Digestats liquides
Selon le cahier des charges de Bio Suisse, les digestats liquides issus de processus de méthanisation faisant recours à plus de 20% de matériaux d’origine non agricole doivent obligatoirement figurer dans la Liste des intrants. La liste des intrants dit la chose suivante:

Engrais de recyclage liquides (lisiers d’installations de co-méthanisation inclues): seuls les produits apparaissant dans la liste 1-14-2 peuvent être utilisés. Ces produits remplissent les exigences pour les engrais de recyclage solides et les valeurs limites en métaux lourds. Pour toutes les eaux de pressage et tous les lisiers de co-méthanisation, une distance de transport maximale de 20 km à partir de l’installation est à respecter.

Cela veut dire que seuls les digestats effectivement enregistrés dans la liste des intrants peuvent être utilisés dans les exploitation bio (pour autant que la distance de transport n’excède pas 20 km).

Limites et conditions
Elles figurent au chapitre 2.4. du Cahier des charges de Bio Suisse. Etudier en particulier les points suivants:
Art. 2.4.3.1: reprise et remise d’engrais de ferme
Art. 2.4.3.2: engrais de recyclage
Art.2.4.3.3: installations de biogaz

Précautions d’épandage
Les digestats ne sont pas à être considérés comme des engrais chimiques, car ils sont clairement organiques. Toutefois, il faut considérer que, comme les lisiers, les digestats liquides contiennent une grandes partie de leur azote sous forme minéralisée, et de ce fait, des précautions semblables à celles prises avec les lisiers sont à prendre en compte (technique d’épandage, quantités épandues, stratégie d’épandage (moment des épandages, fractionnement des apports, …).

Un post-compostage peut-il améliorer la qualité des digestats solides?
Un post-compostage permet de stabiliser les digestats solides. Il est cependant essentiel de réaliser un post-compostage de manière appropriée afin par exemple de ne pas perdre trop d’azote ammoniacal durant cette opération. La «Directive Suisse 2010 de la branche sur la qualité du compost et du digestat» (voir lien ci-dessous) donne quelques renseignements généraux sur ces produits ainsi que des recommandations pour leur utilisation (données pas exclusivement bio).

Pour en savoir davantage
Cahier des charges de Bio Suisse, 2013, chap. 2.4. (Fertilisation). Descendre avec la souris à la page 70 du document
Liste des intrants
Directive Suisse 2010 de la branche sur la qualité du compost et du digestat (3.2 MB)
Site internet de Biophyt SA  (Cliquer sur "Bienvenue", puis sur la page "Publications")

 

 

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité