Le sel de bétail avec iode est toléré

(17.03.2016) 

Le sel iodé peut être dès maintenant à nouveau utilisé. Officiellement, le sel de potasse avec iode sera réintégré à partir du 01.10.2016 dans le répertoire des intrants autorisés selon l’Ordonnance bio. Cependant, l'utilisation de ce sel est tolérée dès à présent et ne mène à aucune sanction, y compris pour les exploitations ayant le label de Bio Suisse.
Dans le bulletin d'octobre 2015 du magazine Bioactualités, on informait que le sel de bétail commercial contenant du iode ne pouvait plus être utilisé sur des exploitations labellisées bourgeon. Les produits contenant du iodure de potassium ne furent plus mentionnés sur la liste des intrants du FiBL, puisque l’Ordonnance bio de la Suisse avait repris l'interdiction de ce produit qui venait de l’Ordonnance bio de l’UE. Après que l’UE ait intégré le iodure de potassium dans sa liste positive, l’Office fédéral de l'agriculture (OFAG) s’est aligné sur l’UE et autorise le iodure de potassium dès le 01.10.2016 dans l’Ordonnance bio de la Suisse. Il a été convenu avec l’OFAG que l’utilisation de sel de bétail avec iode sera tolérée en 2016 sur les exploitations bio et ne devra pas être sanctionnée. Bio Suisse salue et soutient cette décision.
Le sel de bétail avec iode qui est disponible dans les Landi et dans les moulins fourragers sera à nouveau inscrit dans la Liste des intrants de 2017. Sur la liste des intrants de 2016, on trouve en outre des sels alimentaires (sans iode et fluor) et des sels fourragers.

Barbara Früh et Claude Schneider, en charge des questions relatives aux fourrages au FiBL


Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité