Ce site web ne supporte plus Internet Explorer 11. Veuillez utiliser un navigateur plus récent tel que Firefox, Chrome pour un meilleur affichage et une meilleure utilisation.
FiBL
Bio Suisse
Logo
La plate-forme des agriculteurs bio

La demande pour la viande bio n’a pas été couverte en 2020

Le secteur du bétail de boucherie bio présente en 2020 des chiffres d’abattages plutôt bas. Pourtant, la demande pour la viande bio est forte aussi bien dans le commerce de détail que dans la vente directe.

(15.12.2020) 

Il aurait été possible de vendre nettement plus de viande bio puisque, à cause de la pandémie, il s’en est grillé beaucoup à la maison et qu’il a fallu renoncer aux achats et vacances à l’étranger.

Moins de porcs bio abattus

Il y a eu moins de porcs bio abattus qu’en 2019 parce que les prix étaient trop bas jusqu’au milieu de l’année 2020. Les estimations actuelles font état d’un nombre d’abattages de bovins de pâturage comparable au niveau de l’année passée, mais il y a eu des reports dans d’autres programmes.

Pour les agneaux bio, le nombre d’abattages a augmenté dû aux bons prix obtenus par les producteurs dans ce secteur. De plus, nous avons assisté – phénomène inhabituel en cette saison – à une nouvelle hausse de prix en novembre.

Les bovins de pâturage bio, les vaches bio et les veaux bio continueront d’être recherchés en 2021

Le ventes pour Noël tournent déjà à plein régime et les fournisseurs de porcs peuvent déjà annoncer leurs bêtes qui sont prêtes pour l’abattage.

Les bovins de pâturage bio, les vaches bio et les veaux bio mantiendront une demande accrue l’année prochaine. On peut donc compter sur une nouvelle augmentation de la demande pour les remontes d’engraissement pendant le premier semestre.

Jasmin Huser, Bio Suisse


Pour en savoir plus
Bétail de boucherie (rubrique marché)
Engraissement au pâturage bio (rubrique élevages)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité