Bio Suisse: Les délégués ont adopté la révision des statuts et le budget 2015

(13.11.2014) 

Lors de leur assemblée d’automne à Olten, la centaine de délégués des organisations membres de Bio Suisse ont accepté une révision des statuts de la Fédération qui va maintenant permettre de remplacer les actuelles commissions par des groupes de travail plus flexibles. Les délégués ont aussi adopté le budget 2015.

Les délégués ont longuement discuté sur les directives pour l’estivage. Il sera désormais possible dans certains cas que les producteurs bio ne soient pas obligés de cultiver en bio leurs exploitations d’estivage. Cette proposition a été formulée pour tenir compte du fait que de nombreuses bourgeoisies ne louent pas leurs alpages à des agriculteurs bio. Cet assouplissement du Cahier des charges par ailleurs soumis à des restrictions doit permettre de donner aux agriculteurs bio plus de possibilités d’estiver leurs bêtes sur les alpages placés sous leur responsabilité.

Les délégués de Bio Suisse ont en outre reçu des informations sur l’initiative populaire fédérale sur la souveraineté alimentaire lancée par l’organisation paysanne Uniterre. Bio Suisse a beaucoup de sympathie pour cette initiative et peut s’identifier avec les objectifs qu’elle formule. Plusieurs thèmes de l'Initiative pour la souveraineté alimentaire comme l'interdiction des manipulations génétiques, le maintien des surfaces assolées ou les conditions de travail dans l'agriculture sont importants pour Bio Suisse. Les initiants ont cependant une interprétation étroite de la souveraineté alimentaire. La dépendance à l'égard des énergies non renouvelables, des engrais chimiques et des pesticides est occultée. Bio Suisse adopte une position neutre pour la phase de récolte des signatures et les membres de son Comité ne siègent dans aucun comité d'initiative.

Le Grand Prix Bio Suisse a été attribué à SwissBioColostrum AG (Information supplémentaire)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité