Alimentation des ruminants à partir de 2022 : définir la stratégie en temps utile

Dès 2022, les ruminants devront recevoir une alimentation de qualité 100% Bourgeon Bio Suisse. La luzerne ou le soja importés seront interdits. Les exploitations les plus touchées seront soutenues par du conseil.

(29.07.2019) 

Pour les fermes avec 15 vaches ou plus, qui affouragent des concentrés protéiques et ont une production laitière de plus de 7000 litres, Bio Suisse finance un vulgarisateur du FiBL pour soutenir le ou la chef-fe d’exploitation à  rendre l’affouragement conforme au Cahier des charges pour le 1er janvier 2022.

Ces conseils comprennent deux visites de la ferme et un conseil mensuel par téléphone ou par courriel. Une analyse de l’état actuel de l’affouragement, de la fécondité et de la santé animale est d’abord effectuée puis une stratégie pour la diminution des concentrés protéiques est définie lors d’une discussion. Une deuxième visite de la ferme est ensuite effectuée après une période d’affouragement. Les chef-fe-s d’exploitation qui participent à ce programme seront invités à une rencontre annuelle pour échanger leurs expériences.

Ces conseils coûtent aux agriculteurs un forfait de 200.– francs.

Les personnes intéressées sont priées de s’annoncer à Beatrice Scheurer, Bio Suisse (encadré à droite).

Pour en savoir davantage:

Dans le dernier Bioactualités 6|2019, la situation est décrite en détail dans un article de deux pages intitulé «Concentrés: Pénurie de protéines en vue à partir de 2022».
Article (232.8 KB)

Vaches laitières bio: affouragement (rubrique Elevage)

 

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité