Ce site web ne supporte plus Internet Explorer 11. Veuillez utiliser un navigateur plus récent tel que Firefox, Chrome pour un meilleur affichage et une meilleure utilisation.
FiBL
Bio Suisse
Logo
La plate-forme des agriculteurs bio

AD de Bio Suisse: sécurité de l’approvisionnement, qualité - et «Grand Prix» pour «les chemins du bio»

(14.11.2013) 

C’est avec trois projets d’initiatives agricoles que les thèmes politiques ont été aujourd’hui au centre des préoccupations de la centaine de délégués de Bio Suisse. La discussion sur la sécurité de l’approvisionnement a montré que la qualité joue un rôle essentiel. Josef Stutz, un des membres du comité, a fait connaître sa démission. Le prix d’encouragement «Grand Prix Bio Suisse» va cette année à l’association «les chemins du bio» pour l’extraordinaire qualité de son projet communautaire dans la région du Jura.

Les délégués de Bio Suisse ont commencé leur assemblée par un discours politique de bienvenue de Markus Ritter. Le Président de l’Union Suisse des Paysans USP et Conseiller national s’exprimait dans le cadre du projet d’initiative de sa fédération au sujet du défi global posé par la sécurité alimentaire. «La préservation des terres cultivées, la recherche et la formation agricoles, les semences paysannes, la production de qualité ainsi que les perspectives économiques pour nos familles paysannes sont quelques-uns des thèmes centraux que cette initiative doit permettre de mettre en discussion», a affirmé Ritter. L’après-midi, les délégués ont débattu d’une résolution proposée par le Comité qui approuve en particulier les buts de l’initiative de l’USP qui concernent un fort approvisionnement de la population avec des denrées alimentaires de production durable indigène ainsi que des mesures efficaces de la Confédération contre la perte de terres cultivables. Les délégués de Bio Suisse appellent leurs collègues de l’Union Suisse des Paysans à ne pas focaliser leur initiative uniquement sur les quantités et les calories produites mais à se baser sur la qualité et sur la Stratégie Qualité et de les mentionner dans le texte de l’initiative.

La qualité était aussi au cœur de la conférence de notre invitée Prisca Birrer-Heimo. C’est au niveau des demandes des consommateurs que la Présidente de la Fondation pour la protection des consommateurs FPC a thématisé la nécessité d’une action commune de toute la filière qui va des producteurs aux points de vente afin de renforcer la confiance des consommatrices et des consommateurs. Elle a souligné la nécessité, malgré ce «regroupement», de ne pas imposer des limites trop étroites à une filière de valorisation qui fonctionne bien, et elle a réaffirmé que «même la production biologique suisse dépend de certaines prestations de l’étranger».

Un changement s’annonce au Comité de Bio Suisse: Josef Stutz a démissionné du Comité pour cause de manque de disponibilité et l’Assemblée des délégués l’a remercié pour son engagement. Son remplaçant ou sa remplaçante sera élue lors de l’Assemblée des délégués du printemps 2014.

Grand Prix Bio Suisse pour «les chemins du bio»

L’histoire de l’association «les chemins du bio» a commencé en 2008 avec l’idée d’un petit groupe de familles paysannes bio qui a posé les bases d’un concept d’agrotourisme d’une qualité particulière. Le président du jury Jo Lang, historien et Vice-président des Verts suisses, lors de son panégyrique: «Ce projet est appelé à rayonner dans toute la société grâce à sa diversité, son sensualisme et sa force de communication. Il montre la vitalité et le potentiel des petites entreprises agricoles familiales. Et en même temps il fournit une très précieuse contribution touristique dans une région marginale de notre pays.» Les «chemins du bio» relient entre elles maintenant 18 familles paysannes bio des régions de l’Ajoie, du Pichoux, des Franches-Montagnes, de la Vallée de Delémont et du Clos du Doubs – et ils se développent en permanence.

À propos du Grand Prix Bio Suisse

Le «Grand Prix Bio Suisse» est le résultat du développement du «Prix d’encouragement de Bio Suisse». Il distingue des personnes ou des institutions qui s’investissent pour le développement de l’agriculture biologique et de la transformation bio en Suisse au travers de projets novateurs et durables. Ce prix est attribué cette année pour la septième fois. En décernant ce prix, Bio Suisse vise le renforcement de l’agriculture biologique ainsi que l’encouragement de l’offre et de la demande de produits biologiques suisses.

Précédents lauréats:

  • 2006 – Les initiateurs de l’«Alp de Lagh» dans le Val Cama, Misox GR
  • 2007 – Rosmarie Eichenberger, initiatrice de la «Biowanderroute Prättigau» GR
  • 2008 – 19 projets régionaux de la Fédération Romande de l’Agriculture Contractuelle de Proximité (FRACP)
  • 2009 – Sativa Rheinau AG, développement de la première variété de maïs doux non hybride du monde
  • 2010 – Association alpinavera, concept du Pain du Bouquetin (Capricorn-Brot) à base de céréales bio de montagne, GR
  • 2011 – Coopérative ValNature VS, la durabilité dans les vignobles bio
  • 2013 – Association «les chemins du bio», randonnées-découvertes de ferme bio en ferme bio dans le Jura

Le jury de cette année:

Président: Josef Lang, historien et Vice-président des Verts suisses; Charlotte Jacquemart, journaliste à la «Neue Zürcher Zeitung»; Felix Küchler, représentant du précédent lauréat du prix, la coopérative ValNature, médecin et producteur de vin et de fruits bio; Urs Brändli, Président Bio Suisse, et Sabine Lubow, Directrice de ce projet de Bio Suisse.

De plus amples information et photos (site internet de Bio Suisse)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité