Augmentation de l’effectif de truies sur une exploitation d’élevage Box de mise bas «Welser»: Réussir les mises bas même dans les porcheries à climat extérieur 

Le box de mise-bas WelCon offre des avantages importants

Même pour les fermes bio, les constructeurs de porcheries dessinent les boxes de mise-bas d’après les normes conventionnelles. Les dimensions imposées par le Cahier des charges de Bio Suisse sont tout de même respectées, mais il manque souvent les adaptations aux particularités de la production porcine biologique. Par exemple au fait que les porcelets tètent pendant 42 jours et sont donc bien plus grands lors du sevrage qu’avec la durée d’allaitement de quatre semaines qui est d’usage dans les exploitations conventionnelles. Souvent les nids sont trop petits ou la technique n’est pas adaptée aux porcelets plus gros. Le parcours et l’accès au parcours sont un autre point critique (flèche). Il est ici décisif que la truie et les porcelets puissent l’utiliser facilement et que sa fermeture soit étanche. Il ne doit en effet jamais provoquer de courants d’air dans le nid des porcelets.

Le box WelCon est divisé en trois zones fonctionnelles:

  • Nid à porcelets
  • Zone de repos
  • Gisoir (aire de repos)
  • Aire d’alimentation (séparée du gisoir)

La truie et les porcelets peuvent être enfermés provisoirement

La variante conventionnelle brevetée de ce box de mise-bas occupe un espace de 6.5 m2 et le box est agrandi à 7.5 m2 pour l'agriculture biologique. Si la truie se trouve dans l’aire d’alimentation, elle peut être enfermée provisoirement à l’aide d’un dispositif de verrouillage automatique ou manuel. Cela facilite le travail de routine du personnel dans l’aire de repos.

Une glissière facile à manœuvrer permet d’enfermer aisément et efficacement les porcelets dans leur nid. Cela évite de devoir attraper les porcelets dans le box, ce qui diminue le stress pour la truie, les porcelets et le personnel. Deux petites interventions manuelles (relever la porte d’entrée et rabattre la porte du couloir) suffisent pour créer une place d’alimentation attractive pour les porcelets juste à côté de la place d’alimentation de la truie. Cette zone est caractérisée par une forte sécurité fonctionnelle pour un besoin en surface minimal.

Alimentation en dehors du nid

Contrairement à ce qui se fait dans de nombreux boxes libres, les porcelets sont nourris en dehors du nid parce que les hautes températures qui y règnent favorisent la pourriture de la nourriture. Et cela supprime aussi le pénible nettoyage quotidien des mangeoires. Les aliments non consommés sont balayés sous la porte dans la zone d’activité de la truie de manière à éviter toute perte d’aliment.

La truie peut ouvrir elle-même la porte de l’aire d’alimentation et en ressortir quand elle veut. Les porcelets peuvent circuler librement en passant sous la porte installée à 35 cm du sol. Le box peut être équipé non seulement de sols bétonnés mais aussi de sols partiellement perforés (sols grillagés) pour que les fèces et l’urine passent à travers et s’écoulent dans une fosse placée en dessous.

Auteurs:

Barbara Früh, Service de conseil du FiBL
Werner Hagmüller, HBLFA Raumberg-Gumpenstein, Autriche

 

Dernière actualisation de cette page: 16.07.2013

Publicité