Bulletin petits fruits bio 

Bulletin viticulture bio

Contient des informations sur la protection des cultures et la technique culturale.

Bulletin viti n°7 / 15.07.2019

La météo orageuse actuelle nous demande de rester vigilants même si la sensibilité de la vigne diminue. Bien observer l’état sanitaire de la vigne et agir en fonction. Maintenir un écart autour de 8-10, si des symptômes sont avérés, n’hésitez pas à nous contacter.
Si aucun ou très peu de symptômes sont relevés, allonger les intervalles autour de 14 jours selon les risques de précipitations et la sensibilité des parcelles. Contre l’oïdium, utiliser du soufre mouillable à 3-4 kg/ha ou le mélange soufre 2-3 kg/ha + bicarbonate 2-3 kg/ha. Contre le mildiou, employer du cuivre à 200-250 g/ha de cuivre métal.

Vers le haut

Bulletin viti n°6 / 03.07.2019

Oïdium et mildiou
Malgré les températures très chaudes de la semaine passée qui ont atténué les symptômes et la sporulation du mildiou, le risque orageux et la croissance du végétal obligent à un renouvellement très régulier de la protection. Contre le mildiou, employer 250 à 300 g/ha de cuivre métal. Contre l’oïdium, utiliser du soufre mouillable à 3-4 kg/ha.
Le poudrage dans les parcelles avec symptômes d’oïdium avérés peut être envisagé. On préfèrera une application avec le mélange (soufre mouillable 3 kg + bicarbonate de potassium 3 kg) localisée sur la zone des grappes, intercalée entre deux interventions classiques.

Botrytis
Employer des moyens prophylactiques, surtout sur cépages et parcelles sensibles :
- bonne aération du végétal, en s'appliquant sur la zone des grappes
- éviter autant que possible de blesser les baies, toute ouverture est une porte d’entrée aux pathogènes
- favoriser l’effeuillage à jet d’air ou utiliser une souffleuse spécifique dès la nouaison afin l’éliminer les restes de floraison qui peuvent être source de contamination.

Vers le haut

Bulletin viti n°5 / 17.06.2019

Nous subissons actuellement un régime orageux, très propice au développement des maladies, lors de la période de sensibilité la plus haute de la vigne. Un suivi des périodes à risque et un renouvellement rigoureux des interventions sont de mise. Consulter régulièrement les pronostics des stations proches de vos parcelles sur Agrométéo. Lutter conjointement contre l’oïdium et le mildiou, avec un mélange de soufre mouillable 3-4 kg/ha et 200-250 g/ha de cuivre métal.

Vers le haut

Bulletin viti n°4 / 11.06.19

De fortes précipitations ont eu lieu dans toutes les régions de Suisse romande ce week-end et sont encore annoncées ces prochains jours. La protection doit donc être renouvelée à la suite de ces pluies, une fois que le feuillage est sec et que les sols sont ressuyés. Utiliser du soufre à 3 kg/ha et 200 g/ha de cuivre métal.

Vers le haut

Bulletin n°3 / 04.06.2019

Les températures estivales actuelles ont accéléré la pousse du végétal. Nous entrons dans la période de végétation la plus sensible de la vigne notamment vis-à-vis de l’oïdium, et ce jusqu’au stade « petits pois ».

Travaux de la feuille
En vue de se prémunir contre les maladies, privilégier avant tout les moyens prophylaxiques qui améliorent l’aération de la vigne, tels que l’ébourgeonnage, le palissage et l’effeuillage de la zone des grappes. La qualité d’application n’en sera que meilleure et la dispersion des maladies ralentie.

Suivi rigoureux de la protection phytosanitaire
Peu de précipitations sont annoncées ces prochains jours mais les risques d’orage sont présents, surtout dans certaines régions (Valais, Chablais, Lavaux). Les conditions orageuses sont particulièrement propices au développement de l’oïdium. C’est pourquoi, il est important de bien suivre l’évolution des prévisions météorologiques et de réitérer la protection de la vigne en fonction des risques et de la pousse du végétal.
Contre l’oïdium, utiliser du soufre à maximum 3 kg/ha. Il est possible d’y ajouter du bicarbonate de potassium ou des biostimulants afin de renforcer la protection.
Associer la protection mildiou avec celle contre l’oïdium même si les risques sont plus faibles, à l’aide de cuivre à maximum 200 g/ha de cuivre métal.

Vers le haut

Bulletin viti n°2 / 23.05.2019

Les risques oïdium et mildiou sont en augmentation. De faibles précipitations sont possibles pour la fin de semaine et peuvent nécessiter d’être couvertes, surtout contre le mildiou avec 100 g de cuivre métal. Selon le stade de la vigne, 2 kg/ha de soufre pourront être additionnés de façon à également protéger la vigne contre l’oïdium si le stade sensible est atteint (5-6 feuilles pour les cépages sensibles / 10 feuilles sur les autres parcelles).
Les prévisions changent tous les jours, surveiller attentivement les prévisions d’infection mildiou et oïdium selon Agrométéo dans votre région.

Vers le haut

Bulletin viti n°1 / 15.05.19

Il est difficile de décider du bon moment pour démarrer la protection phytosanitaire contre le mildiou et l’oïdium. Cette année, le développement de la vigne est relativement tardif par rapport aux dernières années et les précipitations ont été généralement faibles depuis le début de l’année.

Mildiou
Malgré les pluies de la semaine passée, le stade de la vigne et la maturité des oospores, les températures fraiches n’ont pas engendrés un risque important d’infection mildiou. Une prochaine période humide est prévue pour la fin de la semaine. Un premier traitement ou un renouvellement de la protection avec maximum 100 g de cuivre métal peut être envisagé juste avant les pluies et selon les fenêtres d’accalmies du vent, dans les parcelles les plus sensibles et les plus avancées.

Oïdium
Les risques sont relativement faibles mais le stade de sensibilité de la vigne est globalement atteint. Une protection préventive peut être couplée avec le traitement mildiou à raison de 2kg/ha maximum de soufre mouillable. Idéalement, appliquer le soufre par temps clair, suffisamment chaud et peu venté de façon à améliorer l’efficacité de la phase gazeuse.

Des biostimulants peuvent être additionnés au mélange en vue d’améliorer les défenses naturelles de plantes notamment en début de saison.
Surveiller attentivement les prévisions d’infection mildiou et oïdium d’Agrométéo dans votre région.
Avant tout, les mesures prophylactiques, telles que la tenue de l’enherbement, le soin et l’aération du végétal sont à prioriser.

Vers le haut

Publicité