Protéger la faune prairiale quand on fauche

(01.07.2010) 

La fauche des prairies est un danger mortel pour tous les animaux qui y vivent. Les faons et les levrauts ne sonst pas les seuls menacés, des milliers d’insectes le sont aussi. Et tout danger n’est pas écarté une fois qu’ils ont survécu à la fauche : ils se trouvent soudain exposés sans protection au soleil, à la pluie et aux prédateurs. Voici quelques idées pour protéger les petits et grands habitants de nos prairies.

Faons et levrauts

  • Le soir d’avant, traverser la prairie en faisant du bruit.
  • Un ou deux jours avant de faucher, placer des lampes clignotantes ou des drapeaux fait avec des linges.
  • Faucher de l’intérieur vers l’extérieur permet aux animaux cachés dans l’herbe haute de s’enfuir plus facilement.

 

Insectes et autres petites bêtes

  • Il faudrait renoncer aux faucheuses-conditionneuses, parce que ces machines exterminent sans recours une grande partie des insectes.
  • Il faudrait, surtout dans les prairies écologiques, laisser des bandes non fauchées pour que les animaux puisent s’y réfugier avant de recoloniser rapidement la prairie quand l’herbe repousse. Les grenouilles et les salamandres se sentent particulièrement bien dans ces espaces frais et humides.

Pour en savoir plus

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité