FiBL
Bio Suisse
Logo
La plate-forme des agriculteurs bio
Baies bio : un groupe d’intérêt en Suisse romande Cultures de myrtilles sans tourbe 

Fraises: Lutte contre le botrytis

Selon les conditions météorologiques qui règnent pendant la floraison et la récolte, la pourriture grise (Botrytis cinerea) peut causer des pertes énormes dans les cultures de fraises.

Solutions de lutte en bio limitées

Peu de solutions de lutte directe sont disponibles, les mesures préventives et des techniques culturales appropriées doivent donc être priviligiées.

L’infection se déroule quand le temps est humide soit pendant la floraison soit, pendant le mûrissement des fruits par contact direct avec des fruits malades. Même si le temps est sec pendant le mûrissement, la maladie ne cesse en général pas de se développer une fois que les fruits sont infectés.

On ne connaît pas de variétés de fraises résistantes au botrytis, mais leur sensibilité est variable. Les variétés dont les fleurs et les fruits se trouvent en-dessus des feuilles, celles qui forment des fruits fermes avec un long pédoncule et des sépales ne plaquant pas contre le fruit sont considérées comme moins sensibles. Et la sensibilité diminue encore si le cône central ne mûrit qu’après la chair qui l’entoure.

Prévenir la maladie

Il est possible de diminuer fortement les dégâts de botrytis en prenant des mesures indirectes :

  • Tous les moyens qui permettent d’optimiser un séchage rapide des feuilles tels que la protection plastique de la culture, l’aération des tunnels, la plantation en rang simple, ou encore l’irrigation le matin plutôt que le soir.
  • Le renouvellement annuel des plants en vue de diminuer la propagation de l’inoculum une année sur deux.
  • Une fumure azotée limitée, afin de diminuer la sensibilité des plantes.
  • Le paillage au temps opportun qui diminue les contacts entre les organes sensibles et le sol.
  • L’élimination systématique des sources de contamination comme les feuilles sèches au printemps et, pendant la récolte, tous les fruits pourris.

Enfin des substances d’origine naturelle ont été homologuées ces dernières années avec des efficacités partielles. On retiendra particulièrement l’Amylo-X, contenant un Bacillus amyloliquefaciens, qui agit par concurrence pour la place et la nourriture, sécrète des substances antifongiques et stimule l’immunité des plantes. Ce produit, testé en 2019 et 2020 par le FiBL a démontré au champ son efficacité partielle, combiné aux mesures de lutte indirecte. D’autres produits d’origine végétale sont en cours de développement.

Pour en savoir plus:
Fiche technique «Fraises biologiques» (FiBL Téléchargements et boutique en ligne)

Liste varétale fraises au bio (FiBL Téléchargements et boutique en ligne)

Dernière actualisation de cette page: 22.12.2020

Vers le haut

Publicité