Soja bio: rapports des essais Les pois protéagineux d’hiver: sont-ils suffisamment résistants au froid? 

Culture du lupin

Le lupin est une des légumineuse à graines les plus riches en protéines (environ 340 g/kg) qui peut être utilisée dans tous types d’aliments. Il constitue une piste intéressante pour répondre à la volonté d’utiliser exclusivement des fourrages indigènes.

Lupin bleu ou lupin blanc ?
Il existe plusieurs espèces de lupin. En Suisse, on retrouve principalement du lupin blanc* (ou lupin à feuilles larges) et du lupin bleu* (ou lupin à feuilles étroites). Le lupin blanc présente un potentiel de rendement supérieur (5 dt/ha) à celui du lupin bleu, mais il est sensible à l’anthracnose, une maladie transmise par la semence qui peut décimer toute une parcelle en quelques jours. Actuellement, aucune variété de lupin blanc résistante à cette maladie n’est disponible. Plusieurs méthodes de lutte comme des traitements à base d’eau chaude ou de bactéries, ou encore le stockage des semences 2 à 3 ans, visent à éliminer le champignon des semences. L’efficacité de ces mesures est cependant très variable, il est donc recommandé de cultiver du lupin bleu qui est tolérant à l’anthracnose.Le lupin bleu peut produire 30 à 35 dt/ha en bio mais supporte mal la concurrence des adventices en raison d’un développement initial lent et de ses feuilles étroites (d’où son nom latin L. angustifolius). Ce critère le distingue du lupin blanc.
En agriculture biologique, il est préférable de privilégier l’association avec une céréale puisqu’elle permet un bon contrôle des adventices (cf la rubrique "Cultures associées" sur ce site internet). La céréale sert également de tuteur au lupin qui a tendance à verser en culture pure. Ces bénéfices contribuent à une meilleure stabilité du rendement. Avant de mettre en place une culture associée de lupin, il faut toutefois contacter un moulin disposé à accepter cette culture, car le tri du grain récolté représente un travail et une dépense supplémentaire.

Culture associée
Pour contrôler efficacement les adventices et assurer une bonne proportion de lupin à la récolte, il est recommandé de semer le lupin et la céréale à 80% et 40% de leur densité en pure respectivement. L’avoine est généralement bien adaptée pour une association avec le lupin, avec un rendement total de l’ordre de 4 t/ha dont environ 50% de lupin. Cependant, en conditions sèches, l’avoine est trop compétitive vis-à-vis du lupin et la proportion de lupin récoltée peut être très faible. Il est donc essentiel d’ajuster la densité en fonction des conditions au moment du semis (100% de lupin pour 20% d’avoine, par exemple). Des céréales moins compétitives comme le blé de printemps ou le triticale d’automne améliorent le rendement du lupin associé mais le contrôle des adventices est amoindri.

Exigences du sol
Il est généralement préconisé de cultiver le lupin sur des sols acides à pH inférieur à 7 avec des teneurs calcaire total inférieur à 2.5% et en calcaire actif inférieur à 1%. Au-delà de ces seuils des chloroses peuvent apparaître. En dehors de ces exigences, le lupin a besoin d’un sol ressuyé, réchauffé et non battant qui permet un démarrage rapide de la culture.

Préparation de sol et semis
Etant donné que le lupin est très peu concurrentiel des adventices, il est essentiel de démarrer la culture sur une parcelle propre. Un travail de sol couplé à des faux-semis sont donc souvent nécessaires. Il est généralement recommandé de semé le plus tôt possible, dès que le sol est ressuyé (début mars). Le lupin supporte des gels de -4°C à -8°C. Le semis se fait le plus souvent au semoir à céréales avec un interligne de 12 à 18 cm et à une profondeur 4-5 cm. Un semis avec un interligne de 50 cm est possible mais devra être couplé à un ou plusieurs sarclages. Les semences de lupin doivent être inoculées avec des bactéries radicicoles spécifiques.

En 2014, le FiBL a commencé un projet de sélection du lupin blanc* à la tolérance à l’anthracnose. Le FiBL teste également différentes associations de cultures à base de lupins bleu* chez des agriculteurs dans le cadre du projet européen ReMIX.

Vous êtes intéressés à visiter ces essais ? Alors n’hésitez pas à contacter Christine Arncken ou Marina Wendling (voir encadrés à droite).

*Lupin blanc – Lupin bleu ?
Il s’agit de deux espèces différentes :
Le lupin bleu ou lupin à feuille étroite Nom latin : Lupinus angustifolius. Quelques variétés sont à fleur bleue, beaucoup de variétés sont à fleur blanche.
Le lupin blanc ou lupin à feuille largesNom latin : Lupinus albus. Beaucoup de variétés ont des fleurs blanches, quelques variétés ont des fleurs couleur lila clair ou lila fonçé ou rose.

Pour en savoir plu

Prix du lupin (Prix des céréales fourragères, rubrique Marché)

Fiche technique Lupin bio dans le classeur Fiches techniques bio d’AGRIDEA Lausanne
(Commande du classeur via la boutique d'AGRIDEA Lausanne)

Boutique d'AGRIDEA Lausanne

Cultures associées  (sur ce site internet)

 

Dernière actualisation de cette page: 22.02.2019

Publicité