Marssonina dans les vergers hautes tiges

Cette année il a été possible – grâce aux modèles prévisionnels comme RIMpro – de prévenir la tavelure et l’oïdium avec des traitements bien ciblés. Dans la production de fruits à cidre, des traitements supplémentaires ne seront nécessaires que là où cette régulation n’a pas été suffisamment efficace et en particulier s’il y a de forts risques d’attaque de marssonina (attaque l’année précédente, variétés sensibles).

(01.07.2020) 

Marssonina a pris de plus en plus d’importance ces dernières années, et cette maladie peut aller jusqu’à provoquer une chute totale et précoce des feuilles des arbres. C’est surtout les années avec de longues périodes d’humidité (au minimum 2 jours) au printemps et en été qu’elle peut se développer fortement dans les vergers extensifs de variétés sensibles. À cause de la longue durée de la période d’incubation, une attaque latente peut passer relativement longtemps inaperçue en conditions sèches.

Produits biocompatibles

Parmi les produits biocompatibles qui ont été testés, c’est le produit à base d’argile Myco-Sin mélangé avec du soufre qui s’est avéré le procédé le plus efficace. Le cuivre et la bouillie sulfocalcique ont une efficacité plus partielle. C’est ce qui a permis aux traitements contre la tavelure d’agir aussi contre d’éventuelles infections précoces de marssonina.

Une bonne couverture phytosanitaire en juin et en juillet pour contrer les éventuelles infections est particulièrement importante parce que cela permet de contrecarrer les développements précoces des maladies qui attaquent assez tôt les feuilles des arbres fruitiers.

Dans les vergers, et plus particulièrement pour les variétés, qui ont subi régulièrement des attaques de marssonina au cours des dernières années, il est recommandé de traiter avant la prochaine période de pluie avec du Myco-Sin (8 kg à l’hectare ou par centaine d’arbres haute-tige) et du soufre (3 kg).

Andreas Häseli, FiBL


Pour en savoir plus
Pronostics pour la tavelure avec RIMpro (rubrique arboriculture bio)
Chute des feuilles causée par Marssonina – Une menace pour l’arboriculture fruitière biologique (rubrique arboriculture bio)
Arboriculture bio (rubrique entière)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité