Flower Power contre la disparition des insectes

Les rapports des chercheurs sont alarmants: les insectes disparaissent en masse dans nos campagnes et les oiseaux leur emboitent le pas. Il faudrait plus de surfaces exploitées de manière extensive et plus de fleurs durant toute la saison.

(01.04.2019) 

Particulièrement dans les zones de grandes cultures intensives, il est urgent de stopper cette débâcle avec des éléments fleuris. Pour les grandes cultures, il y a cinq types de surfaces de promotion de la biodiversité reconnus et donnant droit à des contributions:

  • Les jachères florales sont mises en place pour au moins deux ans et au maximum huit ans. Dès la deuxième année, il est possible de faucher la moitié de la jachère en hiver et de faire un travail du sol superficiel. Des contrôles réguliers sont nécessaires pour combattre à temps les mauvaises herbes et les plantes invasives.
  • Les jachères tournantes restent jusqu’à trois ans maximum au même endroit et peuvent être intégrées dans la rotation.
  • Les ourlets sur terres assolées ont une durée illimité mais sont mis en place au minimum deux ans. La largeur des ourlets est limitée à 12 mètres. Il existe des mélanges pour terrains secs et humides. La moitié de l’ourlet doit être fauché à partir d’août. Les ourlets sont moins sujets à l’envahissement par des mauvaises herbes que les jachères grâce à une meilleure couverture du sol et la fauche annuelle.
  • Les bandes culturales extensives sont mises en place pour deux ans dans les champs de céréales, colza, tournesol, pois protéagineux, féveroles et soja contenant déjà des fleurs typiques des champs cultivés (pensées, coquelicots, bleuets); engrais, insecticides et herse sont interdits.
  • Les bandes fleuries pour pollinisateurs et auxiliaires sont mises en place pour une saison (min. 100 jours). Les mélanges de semences sont conçus spécialement pour la promotion des auxiliaires ou des pollinisateurs.

En plus de ces éléments, il y a aussi la possibilité de semer des bandes de prairies extensives dans les grandes cultures.

C’est le bon moment pour semer!

Ce qu’il faut savoir:

  • Eviter les endroits avec une forte pression d’adventices. Essayer de connecter les éléments écologiques entre eux.
  • Au plus tard un mois avant le semi, labourer le sol (20-25 cm) et passer la herse-étrille juste après. Avant le semi, passer encore 1-2 fois la herse-étrille superficiellement à deux semaines d’intervalle.
  • Période de semis des jachères: mi-mars à mi-avril.
  • Période de semis des ourlets sur terres assolées et des prairies extensives : mi-avril à fin mai.
  • Période de semis des bandes fleuries: mi-avril jusqu’au 15 mai.
  • Après le dernier travail du sol, semer de façon superficielle et passer le rouleau directement après.
  • Les fauches de nettoyage sont autorisées la première année dans les prairies extensives, les jachères florales et les ourlets sur terres assolées.

Il ne reste plus qu’à se laisser surprendre et s’émerveiller!

Véronique Chevillat, vulgarisation FiBL

Pour en savoir davantage

www.agri-biodiv.ch

Biodiversité (rubrique Durabilité)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité