A chaque terre sa céréale 

Recommandations variétales pour les semis 2017 (récolte 2018)

Avant même que le blé soit moissonné, il est déjà possible de commander la semence pour les semis d’octobre 2018. La plupart des paysans bio de Suisse cultivent le blé Wiwa, issu de la sélection variétale de Peter Kunz. Dans la catégorie « Blé panifiable biologique Bourgeon CH », qui comprend les blés Top et les meilleurs blés de la classe 1, Wiwa a représenté l’année dernière une part de marché de 52 %. Cela indique que les paysans bio sont très satisfaits de cette variété. Mais une diversité variétale suffisante doit se maintenir, et donc la part de Wiwa ne devrait pas augmenter davantage.

Il y a également les variétés Pizza et Tengri qui sont issues de la sélection variétale de Peter Kunz, et qui peuvent représenter une alternative. La teneur en protéines et en gluten humide de Tengri est même un peu plus élevée que celle de Wiwa. Les deux variétés peuvent être cultivées en mélange, étant donné qu’elles mûrissent en même temps. En ce qui concerne la longueur de sa paille et la position horizontale de ses feuilles, Pizza exerce une très bonne concurrence sur les adventices ; mais elle est la dernière de la liste en ce qui concerne sa teneur en protéines.

Concernant les variétés issues de la sélection d’Agroscope / DSP, les transformateurs recherchent surtout Molinera et Runal. Les deux variétés ont d’excellentes qualités boulangères, mais elles ne sont pas faciles à cultiver, car elles ont besoin de beaucoup d’azote et elles ne sont pas très robustes. Par contre, Lorenzo et Titlis sont mieux adaptées à la production en conditions bio ; elles apportent des rendements stables et une qualité constante. Pour les semis de l’automne 2018, il y a pour la première fois de la semence de la variété Baretta à disposition. Dans les essais en conditions bio, elle a donné des rendements élevés et a montré de bonnes caractéristiques agronomiques. En raison de ses teneurs en protéines relativement moyennes, elle n’est classée que provisoirement en Top. Comme toutes les variétés, Baretta a aussi ses faiblesses, à savoir une résistante pas forcément très élevée aux fusarioses et à la germination sur pied. On attend avec impatience de voir comment Baretta se comportera dans la pratique. Hansueli Dierauer

La liste variétale des céréales bio pour la récolte 2019 a été publiée

D’autres informations concernant les variétés de céréales se trouvent dans cette nouvelle liste, qui est téléchargeable sur la boutique du FiBL:

Listes variétales céréales bio, récoltes 2018 et 2019 (Boutique du FiBL)

Blé de printemps

Fiorina reste l'unique variété de la catégorie «Blé panifiable biologique Bourgeon CH». Fiorina est devenue sensible à la rouille jaune. Il faudra donc la remplacer prochainement.

Blé fourrager

Outre Ludwig (Swiss granum, classe 2), Bockris est également disponible comme variété de blé fourrager. Bockris se démarque par un bon tallage et une bonne couverture du sol. Cette variété possède le meilleur potentiel de rendement et elle est idéale pour les exploitations en reconversion, bien pourvues en éléments nutritifs. Mais ces dernières années, Bockris s'est avérée sensible à la rouille jaune. Pour les fermes bio ayant terminé leur reconversion, Bockris peut également être produit sous contrat avec la Biofarm pour la fabrication de flocons alimentaires. La variété Ataro, issue de la sélection de Peter Kunz, présente également un très bon rendement et peut être cultivée comme blé fourrager ou pour la floconnerie. Ataro résiste mieux aux maladies que Bockris ou Ludwig.

Épeautre

Les variétés les plus recherchées sont Oberkulmer et Ostro, qui sont commercialisées par l'IG Dinkel. Ostro est quelque peu plus moderne qu’Oberkulmer, elle a un meilleur rendement et une résistance à la verse légèrement meilleure. Ostro a subi en 2016 de grosses attaques de rouille jaune. Chaque variété (par ex. aussi Titan ou Tauro) figurant sur la liste peut être cultivée à condition d’avoir un accord préalable avec l'acheteur. Titan a un potentiel de rendement un peu plus élevé qu'Oberkulmer et Ostro. Il y a une nouvelle variété sur la liste, c'est le Zürcher Oberländer Rotkorn. Cette variété est plus productive et elle a une meilleure résistance à la verse. Mais elle est quelque peu sensible à la rouille jaune et à la rouille brune.

Seigle

Il y a en plus de Recrut encore de petites quantités de Matador et de Wiandi. Leur potentiel de rendement se rapproche de celui des variétés hybrides. Les variétés hybrides sont interdites pour le label Bourgeon de Bio Suisse.

Amidonnier

Il n’y a que la variété Lux, distribuée par Sativa, à disposition. Cette variété est barbue.

Orge

La plupart des variétés d’orge sont des orges de brasserie qui peuvent également être cultivées en tant que céréales fourragères. La variété à deux rangs ;Cassia convient bien à l’association avec le pois protéagineux d’automne. Les variétés à 6 rangs Semper et Meridian ont fait leurs preuves. Il y a de moins en moins de différences de poids à l'hectolitre entre les variétés à 2 rangs et les variétés à 6 rangs.

Avoine

Pour produire de l'avoine alimentaire à haut poids à l'hectolitre, on cultive essentiellement de l'avoine d'automne Wiland. Dans les sites à climat rude, l’avoine d’automne risque de subir des dégâts d'hivernage.
Pour les avoines de printemps, trois variétés sont disponibles ; parmi elles, les variétés Canyon et Triphon peuvent également être utilisées pour l’alimentation humaine, par contre, la variété Husky est amère.

Triticale

Parmi les triticales d’automne de qualité bio, il y a Larossa et Cosinus à disposition. Ces deux variétés ont des rendements et des résistances élevées. Elles conviennent aussi bien pour la culture associée avec du pois fourrager (EFB33) La variété Trialdo a été remplacée par Tarzan. Une petite quantité de triticale de printemps «Trado» a été multipliée pour la première fois.

Exploitations en reconversion

Les possibilités d'écoulement des céréales de reconversion sont limitées. De plus amples informations se trouvent ici: Home > Reconversion > Commercialisation durant la reconversion (descendre un petit peu dans le texte avec la souris)

Hansueli Dierauer, FiBL

 

Dernière actualisation de cette page: 12.07.2018

Publicité