Fourrages grossiers: Une bonne solution pour les truies Augmentation de l’effectif de truies sur une exploitation d’élevage 

Les cochons doivent avoir assez d'eau potable

Le manque d’eau potable cause fréquemment des problèmes sanitaires dans les élevages porcins. Une quantité d’eau suffisante et des installations adéquates peuvent prévenir de nombreux traitements vétérinaires.

Les mammifères ont besoin d’eau pour la régulation de la température corporelle, le transport des nutriments et le fonctionnement du métabolisme. Le besoin en eau est déterminé par l’environnement, l’âge, le poids et les performances des animaux. Une truie en lactation a un besoin journalier d’environ 15 litres d’eau plus 1,5 litre d’eau par porcelet. Le manque d’eau dans les boxes de mise-bas est un des facteurs déclanchants de la fièvre du lait, et ici les abreuvoirs à sucettes ne sont pas suffisants: il faut aussi mettre de l’eau dans l’auge. Les porcelets qui tètent boivent de l’eau dès les premiers jours. L’eau doit être impeccable, ce qui signifie que les abreuvoirs doivent être nettoyés chaque jour. Les abreuvoirs à sucettes donnent moins de travail, mais ils ne permettent pas de boire en aspirant l’eau et doivent donc être complétés par des auges ou des abreuvoirs à godets. Poser une marche devant les abreuvoirs permet d’éviter que les cochons s’en approchent à reculons et les remplissent de déjections et d’urine.

Les porcelets doivent boire beaucoup d’eau pour éviter les problèmes de diarrhées. Pour les porcs à l’engraissement, les besoins en eau passent de 4 litres par jour au début de l’engraissement à 11 litres vers la fin de l’engraissement. Les besoins en eau doivent aussi être pris en compte en cas d’alimentation liquide. Le débit des abreuvoirs doit être régulièrement contrôlé et réglé conformément aux recommandations. Les débits trop forts provoquent autour des abreuvoirs des flaques d’eau qui sont des sources d’infection permanentes. Des abreuvoirs antigel sont nécessaires pour l’hiver, et réchauffer l’eau en hiver permet d’en augmenter l’absorption.

Pour en savoir plus:

Fiche technique «L´élevage porcin en agriculture biologique» (FiBL Téléchargements et boutique en ligne)

Médecine complémentaire vétérinaire (Boutique AGRIDEA Lausanne)

 

Dernière actualisation de cette page: 24.02.2010

Publicité