Filles de taureaux TE Élevage professionnel des remontes – mieux que l’engraissement des veaux? 

Production de remontes d’engraissement dans les fermes laitières en reconversion

 

Dernière actualisation de cette page: 05.12.2017

L’agriculture biologique n’arrive actuellement pas à couvrir la demande de bétail de boucherie pour l’étal et la transformation. Il manque d’une part des remontes d’engraissement, mais d’autre part de nombreuses vaches de réforme trop maigres – et même décharnées – partent pour l’abattoir. Dans les deux cas l’agriculture biologique abandonne beaucoup de potentiel: les veaux finissent dans le canal conventionnel et les vaches de réforme trop maigres obtiennent un mauvais prix.


Pour les fermes en reconversion, l’élevage de remontes laitières et d’engraissement est une chance qui leur permet de réaliser les prix bio. Le marché ne recherche pas seulement des remontes classiques F1 issues de l’élevage laitier et des remontes issues des élevages de vaches mères, mais aussi des remontes de races laitières charnues ou à deux fins.

Les domaines en reconversion peuvent produire des remontes pour les fermes bio dès le début de la reconversion. Vu qu’il n’y a pas de marché pour le lait de reconversion, il peut être intéressant de le donner aux veaux élevés comme remontes.

Les producteurs qui vont commencer la reconversion devraient donc se demander quelle race est particulièrement intéressante – c.-à-d. bien adaptée – pour leur ferme. Bio Suisse est en train de se poser la question de diminuer de 10 à 5 pourcents la proportion d’aliments concentrés. Est-ce que j’ai déjà ou pas encore la bonne vache pour l’agriculture biologique? Est-ce que je dois faire des croisements? Est-ce que je peux élever moi-même tous les veaux ou au moins une partie jusqu’à ce qu’ils soient sevrés au lieu de les vendre à une exploitation conventionnelle?

Cela me permettrait d’assumer une responsabilité particulière en fournissant directement dans ma propre ferme une importante contribution à la diminution des antibiotiques au lieu de me «débarrasser» des veaux et de favoriser ainsi l’utilisation d’antibiotiques dans les exploitations conventionnelles.

Est-ce que je peux trouver des fermes bio qui m’achètent les remontes directement sans passer par un marchand de bétail? Réponse: Les services de conseils bio aident à résoudre individuellement les questions de ce genre.

Les fermes en reconversion peuvent bien entendu donner sans restriction leur propre lait de reconversion à leurs veaux. Les remontes d’engraissement peuvent être vendues à une ferme bio après la première certification réussie, c.-à-d. au plus tôt le 1er mai de la première année de reconversion.

Ces bêtes acquièrent le statut bio une fois le délai d’attente pour les bêtes non bio (voir ci-dessous) écoulé. Les bêtes peuvent passer leur délai d’attente dans la ferme en reconversion ou en partie dans la ferme bio.

Exemple 1:
Si une ferme bio achète à la mi-mai une remonte d’engraissement à une ferme en première année de reconversion, cette bête pourra être vendue comme bête de boucherie bio à partir du 1er janvier suivant.

Exemple 2:
Si une ferme bio achète à la mi-mai une vache à une ferme en première année de reconversion, elle peut vendre en bio le lait de cette vache à partir du 1er juillet, mais la viande de cette vache ne pourrait être vendue comme viande bio qu’à partir du 1er janvier suivant.

À part quelques exceptions, il n’y a actuellement pas de marché pour le bétail de boucherie provenant de fermes en reconversion. Exception: LIDL vend actuellement du bœuf de pâturage fourni par des fermes en reconversion.

Source
Cahier des charges de Bio Suisse, Partie II, article 4.4.3, 5ème paragraphe: «Commercialisation des bêtes des exploitations en reconversion: Si une bête est vendue par une exploitation en reconversion à une ferme Bourgeon pendant le délai d’attente, le délai d’attente doit être complètement écoulé avant la commercialisation Bourgeon. La période passée dans l’exploitation en reconversion peut être comptée.»

La réglementation bio (Bio Suisse en général, Cahier des charges en français)

Délais d’attente
12 mois pour la production de viande
6 mois pour la production de lait

Informations supplémentaires
Commercialisation pendant la période de reconversion (rubrique: Actualités)

FJS, MCL

Publicité