Film: Groupes de travail ProBétail – échange de connaissances entre agriculteurs 

Fiche technique «Notation de l’état corporel»

La notation de l’état corporel* est une méthode simple qui permet de déterminer rapidement la quantité de graisse corporelle que les vaches ont sur les os. Il est possible d’évaluer une vache en quelques secondes une fois qu’on a un peu exercé la technique. Cette évaluation des réserves énergétiques corporelle aide à évaluer correctement l’alimentation de chaque bête et à identifier à temps si elle est insuffisamment ou trop abondamment nourrie. Observer cela sur une période prolongée nous permet de voir quelles vaches s’en sortent le mieux avec les fourrages de la ferme.

L’important n’est pas d’évaluer l’état d’une vache à un certain moment mais d’observer l’évolution du dépôt de graisse sous-cutanée pendant toute la lactation et la période de tarissement. Selon la méthode décrite dans la fiche technique, les notes attribuées vont de 2 à 5 par paliers d’un quart. Le dépôt de graisse sous-cutanée ne doit pas varier trop fortement, c.-à-d. pas plus que 0,5 point, et il ne doit jamais être tout en bas (en dessous de 2,25).

Le plus judicieux est d’évaluer les vaches lors du vêlage puisqu’on les examine de toute façon en détail à ce moment-là, puis de nouveau lors de la saillie ou de l’insémination, donc environ 40 à 60 jours plus tard. Les vaches ne doivent pas consommer de trop grandes quantités de graisse corporelle pendant cette période, c.-à-d. qu’elles ne doivent pas perdre plus de 0,5 point sous peine de courir le risque d’une surcharge du foie due à la dégradation de la graisse corporelle, mais aussi d’une augmentation des risques de cétose (acétonémie).

Différents projets menés par le FiBL ont montré de manière répétée que les fortes fluctuations de la BCS* sont en relation avec des problèmes de fécondité ainsi qu’avec certaines autres maladies. C’est la raison pour laquelle la BCS représente aussi une possibilité simple d’identification précoce des risques de santé. Cette méthode permet aussi de diminuer le plus possible les concentrés, car en fait seules les vaches qui consomment une trop grande partie de leurs réserves au début la lactation ont besoin de concentrés. Dès qu’elles reforment des réserves elles n’ont plus besoin de concentrés. À long terme nous devrions essayer de sélectionner des vaches qui ne tapent pas trop dans leurs réserves et qui arrivent à adapter leur production de lait aux fourrages grossiers sans trop consommer de leur propre substance.

La fiche technique sur la notation de l’état corporel a été révisée par le FiBL et rééditée en quatre langues. Cette fiche technique de 2 pages peut être commandée au FiBL pour trois francs dans sa version imprimée et plastifiée ou téléchargée gratuitement au format PDF. AS

Fiche technique «Notation de l’état corporel» (Boutique du FiBL)

* BCS = Body Condition Scoring (en français NEC = Notation de l’état corporel)

 

Dernière actualisation de cette page: 19.01.2016

Publicité