Caméline Tournesol 

Colza bio

La demande d’huile biologique de colza suisse pressée à froid augmente continuellement, elle est actuellement bien plus élevée que l'offre.

Le colza est une culture pour les bonnes régions de grandes cultures avec des sols profonds et fertiles. Pour réussir la culture de colza, il faut impérativement disposer d'une quantité d'éléments nutritifs suffisante et correspondant aux besoins de cette plante. Les régions à faible pression de ravageurs conviennent particulièrement bien. Ce sont  avant tout des sites ouverts, un peu surélevés, bien ventilés, sans forêts ou haies à proximité. La culture du colza comporte certains avantages : cette crucifère diversifie les rotations culturales chargées en céréales, et sa racine pivotante ameublit profondément le sol (cf. « Ce que dit la littérature scientifique sur la formation des racines »). Avec les éléments nutritifs contenus dans la paille de colza, cela influence positivement la culture suivante. Le colza est un des meilleurs précédents pour le blé d’automne.

La culture du colza est cependant un vrai défi en bio. Cette culture est en effet très exigeante en matière de préparation du lit de semis, de régulation des mauvaises herbes et d’approvisionnement en azote. Sa longue occupation du sol et les possibles dégâts de limaces et de méligèthes rendent cette culture plus risquée que le blé d’automne. Cependant, les cultures bien conduites permettent d’atteindre même en bio des rendements de l’ordre de 30 dt/ha. Dans les bons sites à colza, on peut compter sur une moyenne pluriannuelle d’environ 20 dt/ha.

Ce dossier fournit des informations détaillées sur la culture biologique du colza. Pour toute question, veuillez vous adresser aux interlocuteurs mentionnés pour chaque sujet.

Publicité