Culture du soja pour la production d’edamame Soja Bio, le choix des variétés 

Soja bio: de la sélection variétale à la semence

En Suisse, les partenaires de la filière du soja bio, Agroscope et les producteurs de semence s’efforcent de développer des variétés adaptées à différents besoins : le soja alimentaire pour différentes utilisations (tofu, lait de soja, yoghurt, …), et le soja fourrager. Agroscope sélectionne depuis 2016 les variétés de soja destinées au bio en conditions sans herbicides, avec des sous-semis simulant la concurrence des mauvaises herbes. L’objectif est d’identifier les variétés ayant une bonne vigueur même en présence d’adventices.

Hauteur des premières gousses
Comment influencer la hauteur des premières gousses? Selon Claude-Alain Betrix, d’Agroscope, elle peut être partiellement influencée par les techniques culturales. Par exemple, des densités de semis élevées ou des cultures associées auront tendance à l’augmenter, en raison de l’allongement des entre-nœuds de la plante. Le choix d’entre-nœuds plus longs a toutefois le désavantage de sensibiliser la plante à la verse. Des ramifications insérées sur la tige avec un angle plus aigu permettront aux premières gousses situées sur ces ramifications de prendre un peu de hauteur. Ce caractère peut être influencé par la sélection variétale ; mais mis à part pour les descriptions variétales, Agroscope y porte peu d’intérêt. Ce qui compte, ce sont les kilos que l’agriculteur retrouvera dans sa remorque, peu importe le grain resté au sol. C’est un peu gênant pour l’image, mais c’est bien un paramètre secondaire par rapport au rendement, à la précocité, la verse etc…
Agroscope s’efforce donc de récolter les essais variétaux avec un réglage de barre de coupe très précis de parcelles en parcelles, ceci de manière à privilégier la plus haute production sur la partie récoltable de la plante.Le buttage n’a probablement aucune influence sur la hauteur des premières gousses.

Mise au point de nouvelles variétés
La demande en soja bio alimentaire de production indigène augmente lentement mais sûrement. D’ici quelques années, il y aura régulièrement l’apparition de nouvelles variétés de soja pour lesquelles de la semence bio est disponible. Il y aura aussi des variétés à productivité plus élevée, qui seront intéressantes pour la production de soja fourrager. Tout ce processus est extrêmement coûteux pour les institutions concernées ; mais il constitue un investissement pour l’avenir. Il est d’autant plus important que les producteurs de soja bio soutiennent ces institutions en s’approvisionnant le plus possible en semences certifiées, même si aucune obligation formelle de recours à la semence certifiée n’est imposée (contrairement à la filière IP-Suisse par exemple). Les nouvelles variétés prometteuses sont testées dans des essais variétaux qui ont lieu chez les agriculteurs bio. Le réchauffement du climat va rendre nécessaire le remplacement de variétés précoces et sensibles à l’éclatement des gousses par des variétés résistantes.

Sélection du soja à Agroscope et DSP (Film de 2014, youtube)

Production de semences
Depuis leur récolte jusqu’à leur semis le printemps suivant, les semences de soja devraient donc être traitées avec ménagement, avec le moins possible de chocs, pour éviter la formation de fissures. Les établissements multiplicateurs conseillent aux agriculteurs qui multiplient de la semence de soja de la battre plutôt un peu humide et avec ménagement (réglage adéquat de la batteuse), même si cela entraîne des frais de séchage. De cette manière, il y a un risque plus faible de formation de fissures sur l’épiderme des graines de soja que si le soja est battu trop sec. Ces fissures permettent à l’air de pénétrer dans la graine, ce qui peut diminuer la vigueur des jeunes plantes de soja (ou vitalité) après la levée. Ces fissures peuvent aussi influencer la faculté germinative et la capacité de conservation de semences. Puis il y a les opérations suivantes : séchage des semences un peu plus lent et donc un peu plus doux au centre collecteur ;  réglage adéquat des machines de triage et de séchage ; lors des semis du printemps suivant, maniement avec précaution des semences lors de l’inoculation et lors du remplissage de la trémie du semoir. L’agriculteur peut intervenir sur les deux derniers points susmentionnés.

Soja alimentaire et soja fourrager
Pour le soja alimentaire, le choix des variétés est très restreint et étroitement lié aux exigences et besoins des transformateurs. Dans les essais de transformation alimentaire des années 2015 à 2018, de nouvelles variétés suisses d’Agroscope/DSP ont été identifiées avec de très hautes qualités pour la transformation alimentaire, et qui sont même meilleures que le mélange de variétés étrangères de soja bio qui est acheté par les transformateurs suisses. Ainsi, de nouvelles perspectives intéressantes pourraient s’ouvrir pour la poursuite du développement de la production de soja bio en Suisse.

Pour la production de soja fourrager, le choix de variétés est plus grand. Dans les meilleures régions de production, il est ainsi intéressant de recourir à des variétés plutôt tardives et donc plus productives, étant donné que le prix du soja fourrager est plus faible que celui du soja alimentaire.


Dernière actualisation de cette page: 14.11.2018

Vers le haut

Publicité