Bulletin 

Lutte contre la tavelure avec RIMpro

La lutte contre la tavelure sur variétés sensibles est très contraignante en arboriculture bio. Cette lutte peut être optimisée grâce à l’utilisation de produits efficaces, une meilleure technique d’application et la maîtrise du moment d’intervention. Depuis de nombreuses années, le FiBL utilise le modèle de prévision basé sur les données météorologiques RIMpro comme un outil fiable pour optimiser la protection des plantes dans la culture des fruits à pépins Différents sites de référence sont répartis dans des vergers sur toute la Suisse et les données météorologiques utilisées dans RIMpro sont mises à jour plusieurs fois par jour, afin que les producteurs disposent toujours des informations les plus récentes sur les conditions d'infection. Afin d'améliorer et de valider les calculs du modèle, les bulletins de conseils comprennent également, selon leur disponibilité, des informations provenant d'Agroscope, du FiBL et des offices de conseils cantonaux, sur les mesures d’émission d'ascospores et les observations dans les vergers.

Le point fort de RIMpro est la modélisation des éjections d’ascospores conduisant ou non à des risques d’infection (valeur RIM donnée par la courbe rouge sur le graphique). Grâce à ces données, il est possible au printemps d’identifier et de quantifier les périodes d’infections primaires, qui sont déterminantes pour l’efficacité de la lutte. Elles sont essentielles pour le succès ou l’échec de la lutte contre les infections d’été (conidies d’été).

 

Recommandations du FiBL

La stratégie classique de protection en période d’infections primaires repose principalement sur des traitements préventifs au cuivre (avant la floraison) et un mélange d'argile + soufre (de la floraison à la fin des expulsions des ascospores). Si le risque d'infection est très élevé et que les lessivages sont fréquents, les traitements sur feuillage humide doivent également être effectués avec des agents appropriés (la chaux soufrée ou le mélange bicarbonates de potassium + soufre). Ces traitements sont spécifiquement utilisés dans les périodes à fort risque (longues périodes humides avec un risque accru d'infection ou de lessivage). Jusqu'à la floraison incluse, l'utilisation de chaux sulfurique est recommandée pour les traitements RIM-Stop. Outre le très bon effet contre la tavelure, cela a également un effet partiel contre les bactéries Pseudomonas et le feu bactérien ainsi qu'un certain effet d'éclaircissement des fleurs. Après la floraison, l'utilisation d'un mélange de bicarbonate de potassium et de soufre est recommandée pour les traitements RIM-Stop intermédiaires.

Pour autant qu’un verger soit exempt d’infections primaires, les intervalles entre les traitements peuvent être rallongés en fonction des variétés. Le focus doit alors être porté sur les maladies de conservation, la maladie de la suie et Marssonina.

Pour éviter les ruptures de résistance des variétés Vf, il faudrait pratiquer une protection phytosanitaire minimale pendant la période du vol des ascospores même sur ces variétés résistantes à la tavelure. Il serait même judicieux de couvrir aussi les périodes caractérisées par une valeur RIM élevée ou un haut potentiel de risque.

Exemple:
Au cours de la saison 2019, 11 traitements phytosanitaires ont été effectués pendant la saison primaire, dans le cadre d’un essai sur une variété très sensible. L'intensité des traitements d'été (tavelure secondaire) dépend du degré d'infestation par la tavelure et porte généralement sur les maladies de conservation, la maladie de la suie et Marssonina (selon la pression des parcelles et la sensibilité des variétés).

Exemple:

 

Dernière actualisation de cette page: 02.06.2020

Publicité