Associer fruits et légumes : un œil chez nos voisins français

L’intérêt d’associer fruits et légumes sous forme d’un verger maraicher est grandissant. Cette technique ne date pas d’hier mais est remise au goût du jour de par la volonté des producteurs qui souhaitent diversifier leur production, optimiser la surface agricole, promouvoir la biodiversité, réduire les intrants, le tout en vue de créer un système de production autonome et résilient.

(05.02.2018) 

/Une fiche technique « Associer légumes et arbres fruitiers en agroforesterie » a été éditée par le GRAB (Groupe de Recherche en Agriculture Biologique) en France à la suite du projet SMART (Systèmes Mixtes Agroforestiers : création de Références Techniques et économiques). Il est possible de la télécharger gratuitement en cliquant sur le lien ci-dessous.
Fiche technique: « Associer légumes et arbres fruitiers en agroforesterie » (Site internet du GRAB; cliquer sur le lien au milieu de la page)

De 2014 à 2017, plusieurs fermes aux profils variables se sont investies dans la création de vergers maraichers à travers la France. Le programme avait pour but d’aider ces fermes volontaires à la conception et l’installation d’un verger-maraicher en fonction de leur situation et de leurs objectifs, d’observer l’évolution de la biodiversité, d’évaluer le rendement des plantes et d’étudier la faisabilité économique de tels systèmes.Globalement, il est ressorti de cette étude une bonne complémentarité à la fois technique et économique des cultures fruitières et maraichères. La biodiversité tend à bien s’installer, les rendements légumiers sont faiblement impactés par la présence d’arbres fruitiers dans la mesure où ils ne sont pas installés trop proches d’eux, le recours aux intrants est limité,... D’un point de vue économique, même si la rentabilité peine à satisfaire les producteurs, l’apport des cultures maraichères dans le verger permet de tirer rapidement un revenu du verger. Par ailleurs, il a été constaté une lacune de la part des maraichers sans formation arboricole par rapport aux soins menés aux fruitiers.

Biodiversité fonctionnelle dans les vergers
En complément et en partenariat avec les différents membres du projet européen EcoOrchard, dont le FiBL fait partie, un manuel de suivi de la biodiversité fonctionnelle au verger a été mis sur pied. Cet outil d’auto-diagnostic permet aux arboriculteurs d’évaluer la présence des auxiliaires dans leurs vergers et de contrôler l’impact des pratiques qu’ils y engagent.Il est possible de le télécharger gratuitement en cliquant sur le lien ci-dessous. Une vidéo explicative est également disponible.
Manuel de suivi de la biodiversité fonctionnelle (Site internet du GRAB; cliquer sur les liens au milieu de la page, donnant l'accès au guide et à la vidéo)

FLE

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité