À vos tronçonneuses, prêts, partez!

En hiver, le gazouillis des oiseaux est remplacé par le ronronnement des tronçonneuses. Pour conserver une diversité d’arbres et arbustes, les haies, berges boisées et bosquets champêtres ont besoin d’être entretenus.

(02.12.2019) 

Grâce à une taille régulière, la structure de la couronne devient plus dense, ce qui permet aux petits animaux de se cacher et aux oiseaux de construire leurs nids. Idéalement, les boisements devraient être entretenus tous les 4 à 8 ans, selon leurs emplacements et leur composition.  L’entretien ne doit avoir lieu qu’en hiver et sur au maximum un tiers de la haie.

Pour les boisements faciles d’accès, on peut utiliser une épareuse: elle permet une coupe rapide et efficace. Sinon, les boisements doivent être coupés à la tronçonneuse de manière sélective: on recépera les espèces à croissance rapide, comme le noisetier ou le cornouiller sanguin, qui ont tendance à prendre le dessus. On épargnera les espèces à croissance plus lente comme le fusain, l’églantiers ou le nerprun.

On évitera dans tous les cas de couper les vieux et grands arbres avec du bois mort car ils abritent de nombreux insectes parfois rares.  Les essences produisant des drageons comme l’épine noire, seront taillées avec prudence: elles peuvent réagir par de forts drageonnements dans le terrain avoisinant, ce qui provoque de gros dégâts aux faucheuses.  Avec les branches coupées, on formera de gros tas dans ou à proximité du boisement, à des emplacements ensoleillés. Ils formeront des refuges appréciés par les hérissons, belettes et hermines.

Véronique Chevillat, FiBL

Pour en savoir davantage

Haies (rubrique Biodiversité)
Film: Entretien efficace des haies à l’aide de machines et de tronçonneuses (rubrique Biodiversité)
Film: Entretien sélectif des haies de noisetiers (rubrique Biodiversité)
Film: La plantation d'une haie (rubrique Biodiversité)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité