Les pois protéagineux d’hiver: sont-ils suffisamment résistants au froid? Fatigue du sol qui affecte les légumineuses: comment l'apprécier avec un test 

Culture de lentilles en conditions biologiques

Expériences en Suisse

Les lentilles constituent une des plus anciennes plantes cultivées par l’homme. Ce sont des légumineuses, donc elles fixent l’azote de l’air. C’est la légumineuse la plus riche en protéines après le soja. Les lentilles supportent bien la sécheresse. Le rendement moyen s’élève à 7.6 dt/ha en Europe. Mais les rendements varient beaucoup d’une région à l’autre et selon la technique culturale utilisée. Les plus gros producteurs de lentilles sont le Canada, l’Inde et la Turquie. Dans notre pays, les lentilles sont cultivées surtout en Suisse romande. Les quantités importées dépassent de loin la production indigène, il est donc intéressant de s’intéresser à en produire davantage en Suisse, à condition que les commerçants et les consommateurs puissent être convaincus de la plus-value des lentilles suisses. Les lentilles sont pour le moment un produit de niche, mais la demande en légumineuses à graines (en partie avec l’exigence explicite que cette production soit effectuée en Suisse) ne cesse d’augmenter. Depuis l’hiver 2015-2016, on trouve des lentilles suisses dans les magasins approvisionnés par la Biofarm.

Exigences de la lentille
Au champ, les lentilles sont peu concurrentielles car ce sont des plantes courtes et leur développement juvénile est lent. Il faut donc une excellente maîtrise des adventices dans les cultures pures de lentilles. Une solution intéressante pour faciliter la maîtrise des adventices est la culture associée (voir plus loin).
Un autre défi à relever concerne la récolte. D’une part, la lentille en culture pure est très sensible à la verse : Il faut donc la battre très près du sol si elle s’est affaissée, ce qui entraîne un risque de présence de cailloux et de terre dans le grain récolté. D’autre part, toutes les gousses ne mûrissent pas en même temps, ce qui rend difficile la date optimale de récolte. L’aptitude à la récolte peut être partiellement améliorée si on procède à un fauchage-andainage préalable, mais avec un risque de pertes de grains de lentille.

Cultures associées
Ce sont surtout les producteurs bio qui cultivent la lentille sous forme de cultures associées. Les avantages potentiels sont les suivants : meilleure aptitude à la récolte (par le fait que les lentilles s’agrippent à leur partenaire grâce à leurs vrilles) et donc aussi moins de verse. En plus, certaines plantes compagnes de la lentille concurrencent les mauvaises herbes nettement mieux que les lentilles, spécialement juste après la levée. Par ailleurs, le rendement global est meilleur qu’en culture pure. Mais il faut tenir compte du fait qu’il faut séparer les graines des différentes espèces après la récolte, ce qui provoque des frais supplémentaires. En Allemagne du Sud, dans la région de la Schwäbische Alb, des lentilles sont cultivées avec succès en cultures associées depuis plusieurs années.
Les expériences accumulées en Suisse ont montré qu’il n’y a pas UNE plante compagne idéale à associer à la lentille. Selon le sol, le climat, la mécanisation à disposition et les possibilités de séparation des composants du grain récolté, différentes plantes compagnes peuvent entrer en ligne de compte. Il est important que les plantes compagnes ne soient pas trop hautes et ne soient pas semées trop denses, pour ne pas faire trop d’ombre à la lentille.
Les agriculteurs intéressés par une culture associée de lentilles peuvent s’adresser aux personnes suivantes pour identifier la culture associée la mieux adaptée à leur ferme:

  • Jürg Hiltbrunner, Agroscope (voir encadré à droite) pour la Suisse allemande
  • Maurice Clerc, FiBL Lausanne (voir encadré à droite) pour la Suisse romande
  • Concernant le choix de la variété de lentille et de la plante compagne, il est indispensable de consulter l’acheteur (par ex. la Biofarm, voir encadré à droite) et l’entreprise qui va conditionner la récolte et séparer les graines.

Technique culturale

Date de semisDe mars à mai, en principe aussi tôt que possible
Profondeur de semis3 à 4 cm
InoculationAucune inoculation de la lentille n’est nécessaire si des légumineuses ont déjà été cultivées sur la parcelle concernée
Variétés de lentillesEn Suisse, on cultive actuellement essentiellement la lentille verte verte (Variété Anicia) ; avec la lentille noire (variété Beluga), les premières expériences sont positives  
Densité de semisEn culture pure, environ 88 kg/ha avec un poids de mille grains de 32 grammes et une faculté germinative de 90 % (= recommandations allemandes). Pour les lentilles avec un poids de mille grain plus petit (comme la Beluga), semer 55 à 65 kg/ha
Technique de semisEn culture associée, mélanger la semence des deux espèces et semer avec un semoir à céréales usuel, Pour l’association de lentille et caméline, semer la caméline séparément à la volée avec un semoir Krummenacher qui roule le champ ou avec un autre semoir similaire
Régulation des adventicesPossible avec la herse-étrille, mais l’utilisation de cette machine peut être délicate (arrachage de plantes de lentilles ou de plantes-compagnes)
RécolteA la moissonneuse-batteuse. La date de récolte est difficile à choisir, car toutes les gousses de la plante ne mûrissent pas en même temps (elles mûrissent du bas vers le haut). Un séchage de la récolte est presque toujours nécessaire

Séparation de la récolte de la culture associée: avec des tamis, des trieurs sur table et si possible aussi des séparateurs de pierres. Cette séparation peut être dans certains cas assez difficile, cela dépend de la composition de la culture associée. Transmettez vos expériences à Jürg Hiltbrunner, qui les mettra en valeur pour la pratique. Pour savoir où séparer les cultures associées de lentilles, adressez-vous à Jürg Hiltbrunner pour la Suisse allemande et à Maurice Clerc pour la Suisse romande.

Production sous contrat pour les agriculteurs bio
La coopérative Biofarm  propose des contrats de production pour la lentille bio. Personne de contact : Hans-Georg Kessler (voir encadré à droite)

Activités d'Agroscope
Des essais de lentilles, en bandes ou en petites parcelles, sont conduits depuis 2011. Les plantes compagnes de la lentille suivantes ont été testées : l’avoine de printemps, le blé de printemps, le sarrasin, la caméline. Les essais ont également permis de tester différentes variétés de lentilles, différentes densités de semis et différentes dates de semis (automne ou printemps). Par ailleurs, la qualité des variétés de lentilles a été testée dans une dégustation. Des visites de culture en Suisse ou en Allemagne du Sud ont contribué à la diffusion des connaissances. .

Remerciements
Le projet conduit par Agroscope  est soutenu financièrement par Bio Suisse grâce aux contributions pour les grandes cultures labellisées "bourgeon" et par la Fondation Sur-La-Croix.

Pour en savoir davantage
Gousses délicates: L’intérêt des lentilles (150.8 KB) (article paru dans le magazine Bioacutalités 9|2017)
Rapports des essais d’Agroscope (en allemand; site internet d'Agroscope)
Coopérative de producteurs Alb-Leisa (Allemagne) (Site internet externe)
Fiche technique "Lentilles" d'AGRIDEA (dans le classeur de fiches techniques bio d'AGRIDEA.
Commande du classeur: via la Boutique d'AGRIDEA

Auteurs: Patrick Stettler et Jürg Hiltbrunner, Agroscope

Vers le haut

 

Dernière actualisation de cette page: 15.01.2018

Publicité