Bulletin arbo bio Bulletin viticulture bio 

Bulletin petits fruits bio

Ce bulletin informe sur le développement actuel des maladies et des ravageurs principaux ainsi que sur les possibilités de prévention et de lutte directe.

Bulletin petits fruits n°1 / 19.03.2020

Prévention de la maladie des tâches pourpres, du botrytis et de l'oïdium sur fraisier
Les champignons de ces différentes maladies hivernent dans les feuilles et les résidus de feuillage infectés du fraisier. Ainsi un scrupuleux nettoyage des fraiseraies à la sortie d'hiver est indispensable en vue de diminuer l'inoculum de ces maladies et de commencer la saison sur de bonnes bases. A la suite et surtout si des conditions humides sont prévues, un traitement au démarrage de végétation, avant la fleur est possible en utilisant du cuivre à maximum 300 g de cuivre métal et du soufre à maximum 2 kg/ha. Attention à ne plus utiliser de cuivre dès le début de la floraison jusqu’à la fin de la récolte.

Pucerons et acariens sur fraisier, groseillier et cassissier
Réaliser des contrôles avant le début de la floraison. Le seuil de tolérance s’élève à 10% de plantes attaquées pour le puceron. Pour l’acarien, 30% de feuilles occupées et 10% au début de la floraison sont tolérées. L’acarien est généralement plus visible sur les vielles feuilles de fraisier, sa population sera également affectée par le nettoyage en sortie d'hiver. Des lâchers d’acariens prédateurs peuvent être réalisés afin de réguler les populations. N’intervenir que si nécessaire avec des acides gras afin de réguler les deux insectes. Seulement en cas de fortes attaques de pucerons, utiliser du pyrèthre.

Eriophyides des ronces
Sur les parcelles présentant plus de 1% de dégâts sur fruits l’année passée, réaliser un traitement sur espèces de Rubus entre le débourrement et jusqu’à ce que les pousses atteignent 10 cm. Sur framboisiers (attention surtout aux long-canes), utiliser du soufre à 10 kg/ha et sur mûriers, entre 10-20 kg/ha selon le stade.

Traitement de débourrement des rubus, ribes et myrtilliers
L’huile de paraffine permet de limiter le développement des insectes hivernants tels que les acariens, les cochenilles et les cheimatobies. Utiliser au stade B-C à 3.5% et avec 1000 L/ha afin de bien mouiller les plantes. Il est possible de mélanger avec 200 à 300 g de cuivre métal, sauf sur myrtilliers.

Otiorhynque sur fraisier
Surveiller la présence du coléoptère à l’aide de planchettes pièges dans les parcelles où des dégâts ont été observés les années précédentes. La population de l’otiorhynque sera ainsi réduite mais une intervention devrait alors être prévue cet automne, à l’aide de nématodes parasites de l’espèce Heterorhabditis bacteriophora afin de limiter le nombre de larves d’otiorhynque qui se réfugient dans le sol.

Vers le haut

Publicité