Fiche technique "La production biologique de porcs en Europe" Zone à fouir pour le bien-être des cochons 

Pas de caillebotis dans les parcours des porcheries

Pour la production biologique ou pour d’autres labels qui exigent un parcours en plein air, les porcheries d’engraissement sont souvent conçues selon des points de vue conventionnels. Les décisions prises quand il faut choisir entre caillebotis intégraux, caillebotis partiels ou sols p. ex. bétonnés sont souvent mauvaises, ce qui provoque une augmentation du travail quotidien pour le nettoyage des parcours. En effet, les sols perforés ne fonctionnent pas avec les faibles densités d’occupation. Le fumier doit alors être évacué chaque jour – le plus souvent à la main. Sans compter que les coûts d’investissement sont bien plus élevés !

La solution des parcours en dur (p. ex. bétonnés) permet en outre de se passer du canal à lisier qui doit sinon traverser les fondations. Lors de la conception des porcheries d’engraissement, il est important que la largeur des boxes ne dépasse pas 2.5 mètres, car sinon les porcs défèquent aussi à l’intérieur de la stabulation. Explication : les porcs s’éloignent à environ 2 mètres des parois pour déféquer. Chaque box devrait comporter une « fente à déjections » placée sous les parois de séparation parce que, à l’intérieur des porcheries, ces fentes sont invisibles et donc dangereuses.

Les évacuateurs à fumier à racleur ne fonctionnent pas dans les parcours pour les porcs parce que ces engins exigent une surface plane et horizontale. Or les fèces et l’urine laissées sur place augmentent la saleté des animaux et les émissions.

Le mieux est de nettoyer les surfaces avec un véhicule. Vu qu’elles doivent avoir une pente de 5 % et un caniveau à fentes, il est important que les séparations qui délimitent les différentes zones du parcours soient installées de manière à faciliter l’organisation du travail : elles devraient être équipées de suspensions qui permettent de les déplacer et de les plaquer contre la stabulation pour permettre à l’évacuateur automobile de parcourir facilement la surface à nettoyer. Certains paysans bricoleurs ont d’ailleurs trouvé plusieurs autres moyens de faciliter le maniement de ces portes.

Auteur : Barbara Früh

 

Dernière actualisation de cette page: 30.03.2010

Publicité