Variétés de pommes de terre bio pour le commerce 

Journée pomme de terre bio 2020 : thèmes liés à la gestion de la culture

Une bonne soixantaine de personnes intéressées se sont réunies le 10 mars 2020 sur la ferme Schüpfenried à Uettligen BE pour la journée sur la culture biologique de la pomme de terre. L'accent a été mis sur les techniques et la gestion des cultures, suite également aux étés chauds et secs de ces deux dernières années.

La journée a débuté avec Ilona Stoffel, cheffe de produits légumes, plantes aromatiques, pommes de terre chez Bio Suisse, qui a présenté les dernières informations sur le marché de la pomme de terre biologique. Les ventes mensuels évoluent bien : elles se situent à un niveau record depuis août 2019. Après une récolte plutôt moyenne en 2019, les stocks sont déjà à un niveau bas et les premières demandes d'importation ont été approuvées. Néanmoins, la superficie cultivée ne doit pas être étendue de manière significative, car une bonne récolte entrainerait à nouveau une offre excédentaire. Enfin, Ilona Stoffel a souligné que les données sur la situation du marché sont régulièrement mises à jour sur le site www.bioactualités.ch : Pommes de terre bio (catégorie Marché)

Gestion du vers fil de fer

Giselher Grabenweger, d'Agroscope, a fait état des progrès réalisés dans la lutte contre les vers fil de fer à l'aide de champignons entomopathogènes qui parasitent les insectes et les tuent ou les affectent gravement. L'un des défis consiste à établir le champignon dans le sol. En Suisse, Attracap, un premier produit appliqué dans le sillon lors de la plantation, a été temporairement autorisé début février. Il s'agit d'un granulé qui attire les vers fil de fer avec des cellules de levure qui produisent du CO2 et des spores fongiques.

Travail du sol, entretien des buttes et gestion des mauvaises herbes

L'importance d'un sol sain pour une bonne production de pommes de terre a été plusieurs fois soulignée. Le producteur Ruedi Bühler a présenté sa stratégie de préparation du sols. Depuis de nombreuses années, il se passe de la charrue et mise plutôt sur un travail superficiel et un ameublissement aussi doux que possible. Le sol doit être aéré et humide, une structure granuleuse doit être atteinte et avoir des formes rondes. Le sol doit rependre son volume intial lorsqu'on passe dessus.

Un bon travail du sol, sans compactage ni lissage, est également la condition préalable à un bon buttage et à une maîtrise efficace des adventices. Dans sa présentation, le conseiller Bio, Christian Landzettel, a présenté différentes stratégies pour l'entretien des buttes. Il a souligné qu'il ne faut jamais suivre un plan rigide, mais toujours avoir un plan B .

Dans l'après-midi, le producteur Philipp Zaugg a présenté une méthode un peu plus inhabituelle de contrôle des adventices. Non loin de la salle de conférence se trouvait un essai à grande échelle qu'il avait lui-même mis en place en 2019 avec des pommes de terre recouvertes de paillis provenant d'un couvert végétal proche. Le résultat a été satisfaisant en termes de santé des plantes, de rendement et de qualité, même sans irrigation.

Irrigation et lutte contre la galle argentée et le Colletotrichum

Pendant les étés secs comme 2018 et 2019, l'irrigation des pommes de terre est une mesure judicieuse pour obtenir une qualité uniforme et garantir les rendements. Afin d'utiliser l'eau de la manière la plus économique possible, la question se pose de savoir quels sont les moments et les quantités optimales. La Haute Ecoles des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) offre une assistance avec un réseau de sondes pédologiques réparties sur le Plateau suisse. Des paramètres tels que l'alimentation en eau du sol et le débit d'eau peuvent être affichés pour chaque parcelle. Dans la pratique, il a été démontré que, grâce aux informations exactes disponibles, la mise en route du système d’arrosage a tendance à se produire plus tard et apporte une certaine tranquillité à l’agriculteur pendant la période stressante de l'irrigation.

Andreas Keiser, professeur à la HAFL, a également présenté un projet de lutte intégrée contre la Galle argenté et le Colletotrichum. La galle argentée est principalement un défaut d'optique sur la pomme de terre lavée et provoque des pertes élevées pendent le stockage. Le Colletotrichum peut même attaquer les plantes au champ et entraîner des pertes de rendement. Les résultats montrent la nécessité d'agir en matière de stockage, de choix variétal et de rotation des cultures. Les mesures directes ne sont prometteuses qu’au niveau du stockage.

Séminaire sur la préparation des semences

Après la journée pomme de terre bio, un séminaire sur la préparation des pommes de terre de semence a été organisé en coopération avec l'organisation de producteurs biologiques TerraViva. En première partie, la physiologie des tubercules a été longuement décrite, ainsi que les deux méthodes "pré-germination" et "choc thermique" pour la préparation des semences. En deuxième partie, les participants ont visité une salle de pré-germination. À l'aide d'un exemple pratique, ils ont pu discuter de la mise en œuvre idéale et ont pu poursuivre l'échange dans une atmosphère conviviale lors du dîner qui a suivi.

Tobias Gelencsér, FiBL

 

Informations complémentaires

Réseau de sondes pédologiques HAFL (site web extern)

Article Attracap (bioactualites.ch)

Pommes de terre bio (rubrique Grandes cultures)

 

Dernière actualisation de cette page: 28.03.2020

Publicité