Récolte 2015 du soja bio: dernières recommandations

(09.09.2015) 

Il faut accepter de perdre quelques graines de soja par éclatement des gousses, plutôt que de prendre le risque que toute la récolte de soja soit déclassée en soja fourrager si elle contient plus de 5 % de grains verts.

En raison de la chaleur et de la sécheresse de cet été, les gousses de soja risquent d’éclater avant la moisson. Si le temps sec et chaud que nous avons actuellement se poursuit, nous vous recommandons de bien surveiller vos cultures et si nécessaire d’organiser rapidement la récolte.
Le choix de la date de récolte est difficile, car cette année la maturité du soja est irrégulière. Il faut donc surveiller de près les points suivants :

  • Si l’humidité du grain dépasse 25 %, il ne faut pas récolter car le grain n’est pas assez ferme, il va coller dans l’installation de triage et la boucher, et la qualité du tofu ne sera pas suffisante. Lors de la réception du soja au centre collecteur, le grain peut avoir jusqu’à 5 % d’humidité en plus que lors de la moisson (en raison de la maturité irrégulière et de la transmission d’humidité des mauvaises herbes au grain). C’est pourquoi, il ne faut pas battre le soja s’il a plus de 20 % d’humidité.
  • Le soja qui a plus de 5 % de grains rabougris, mal formés ou déformés, de coloration hétérogène, ne peut pas être utilisé pour la fabrication de tofu. Il doit être pris en charge en tant que soja fourrager au prix du jour (= environ 90.- Fr/dt). Dans cette catégorie de grains, on retrouve des grains verts (= pas encore mûrs) et des grains qui ont été mal remplis à cause des conditions climatiques de l’année.
  • Les premiers lots de soja réceptionnés au Moulin Rytz cette année contenaient des grains mal remplis. Observez de manière précise si les gousses qui éclatent ces jours-ci contiennent des grains mal remplis ou non. Si ces gousses ont des grains mal remplis, il n’y a pas besoin de se presser de récolter. 
  • La récolte d’un champ de soja avec beaucoup de mauvaises herbes doit être livrée si possible encore le jour-même au centre collecteur. Par contre, si le soja est à peu près propre, il peut être livré sans problème le lendemain.

Moulin Rytz, Coopérative Progana et FiBL

Pour en savoir davantage
Bien préparer la récolte du soja (sur ce site internet)

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité