Nous devons rester exempts de manipulations génétiques

(08.12.2008) 

La procédure de consultation pour la prolongation du moratoire sur les OGM dans l’agriculture a été ouverte aujourd’hui. Bio Suisse salue la prolongation de ce moratoire car c’est est un pas dans la bonne direction. Le but doit néanmoins être de conserver la Suisse exempte d’OGM. C’est d’autant plus important que les frontières s’ouvrent de plus en plus: l’agriculture et la transformation agroalimentaire sans OGM sont un des atouts que nous devons absolument garder en main!

Le moratoire «pour des aliments produits sans manipulations génétiques» expire en novembre 2010. Le Programme national de recherche PNR 59 intitulé «Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées» a pour but de combler les lacunes scientifiques qui émaillent ce domaine. Vu que le rapport final du PNR 59 ne sera pas disponible avant l’été 2012, le Conseil souhaite que le moratoire soit prolongé de trois ans.

Bio Suisse considère que la prolongation de ce moratoire est un pas dans la bonne direction. Le but n’est cependant pas encore atteint, car il faut parvenir à conserver la Suisse et les denrées alimentaires suisses exemptes de manipulations génétiques. Bio Suisse trouve que c’est capital pour l’avenir de toute l’agriculture et de tout le secteur agro-alimentaire suisses: dans ce contexte de frontières qui s’ouvrent de plus en plus, les producteurs et les transformateurs n’auront une chance de se maintenir que s’ils se forgent – et cela aussi bien en Suisse qu’à l’étranger – une renommée en produisant des marchandises de toute première qualité. Au moment où les frontières s’ouvrent de plus en plus, nous devons absolument garder cet atout en mains!

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité