Il est désormais possible de produire du blé panifiable durant la reconversion

(29.08.2011) 

Jusqu’en 2011, il n’était pas possible de commercialiser du blé panifiable produit durant les deux ans de la reconversion au bio. Cette lacune est désormais partiellement comblée avec le projet de blé panifiable « bourgeon de reconversion ». En effet, dès la récolte 2012, les centres collecteurs Rytz (Biberen BE) et Mühlebach (Würenlingen AG) vont prendre en charge du blé panifiable produit durant la reconversion à l’agriculture biologique. Le prix de base sera de 94 francs par dt, ce qui est très attractif. Ce blé servira à la fabrication de pain bio issu de farine 100 % indigène. Pour cette raison, des conditions exigeantes de prise en charge ont dû être fixées :

  • Teneur en gluten humide : 29 %, déduction de prix entre 26 et 29 %, suppléments de prix au-dessus de 29 %
  • Temps de chute : au minimum 240 secondes (220 secondes pour Runal)
  • Seules certaines variétés sont prises en charge : Runal, Titlis, Wiwa, Siala. Fiorina sera acceptée seulement en semis de printemps. Certaines variétés bénéficieront d’un supplément de prix.

En Suisse romande, Ce blé ne pourra être livré que via les centres collecteurs de Croy VD, Biberen BE et Soyhières JU.
Avant de se lancer dans cette production, les producteurs devront bien réfléchir s’ils sont dans une situation permettant de remplir ces conditions.

Pour en savoir plus
Prix, conditions de prise en charge et autres informations sur ce blé (191.4 KB)

Prise en charge en charge des blés bourgeon
Les blés des producteurs bourgeon ayant terminé leur reconversion ne sont pas concernés par les conditions de prise en charge énumérées ci-dessus

Remarque: ce texte est une nouvelle du jour. Il ne sera pas actualisé ultérieurement.

Publicité