Diarrhée du sevrage des porcelets: Tout est dans la prévention 

Nourrir correctement les porcelets lors du sevrage

Le porcelet perd sa mère, subit un changement drastique d’alimentation et doit se familiariser avec ses nouveaux congénères et son nouvel environnement – le sevrage est bien évidemment une situation de stress.

D’abord trop peu, ensuite trop

Les porcelets ingèrent au début «par frustration» moins d’aliment que ce dont ils ont besoin. Cette sous-alimentation provoque la consommation des réserves de graisse corporelle ainsi qu’un raccourcissement des villosités intestinales et une diminution des enzymes spécifiques de l’intestin. Quand les porcelets recommencent à manger davantage après cette période de faim, une partie de la nourriture reste dans l’intestin sans être digérée et y forme un bon substrat nutritif pour des colibactéries pathogènes, ce qui provoque généralement des diarrhées.

Préparer les porcelets en vue du sevrage

Pour prévenir les problèmes de diarrhées, les porcelets doivent être préparés soigneusement au sevrage en adaptant leur alimentation, c.-à-d. qu’une alimentation complémentaire précoce permet de préparer l’estomac à la production d’acide chlorhydrique. Il est aussi possible d’utiliser des aliments qui font diminuer le pH dans l’estomac car cela permet de tuer des agents pathogènes. Les ensilages d’excellente qualité conviennent bien dans ce contexte car ils contiennent des bactéries lactiques et des acides organiques naturels. Il y a comme alternative la possibilité de mélanger à la ration 1 pourcent de vinaigre de fruit. Les probiotiques et le yogourt soutiennent eux aussi la digestion, et rappelons que la terre à fouir contient des acides humiques qui ont aussi une influence positive sur la digestion.

Il faudrait éviter les composants fourragers ou les mélanges qui ont un pouvoir tampon important, c.-à-d. qui contiennent beaucoup de calcium. On peut pour cela diluer l’aliment habituel avec 50 pourcents d’orge ou se faire fabriquer un aliment spécial pour le sevrage. La teneur en protéine brute devrait être limitée à 150 grammes par kilo et la teneur en calcium à 6 grammes par kilo. La teneur en fibres brutes devrait par contre être augmentée à 6 pourcents par l’adjonction d’orge, d’avoine, de triticale, de foin ou d’ensilage. En cas de problèmes de diarrhée, il est important de rationner un peu l’alimentation et de la distribuer en plusieurs repas par jour pendant les 14 jours après le sevrage.

Barbara Früh

Pour en savoir plus

Diarrhée du sevrage des porcelets: Tout est dans la prévention (même rubrique)

Chaque porcelet compte (même rubrique)

Améliorer la santé des porcelets en prolongeant leur allaitement (même rubrique)

Un nouveau guide pour améliorer le bien-être et la santé des porcs (même rubrique)

Fiche technique "L´élevage porcin en agriculture biologique" (Boutique du FiBL)

 

Dernière actualisation de cette page: 14.01.2016

Publicité