Grandes cultures bio

La demande pour les produits des grandes cultures bio continue de progresser. Il faudra continuer d’augmenter les surfaces des grandes cultures bio si on veut pouvoir répondre à cette croissance et couvrir les besoins en matières premières biologiques suisses.

Céréales panifiables

L’autoapprovisionnement en céréales panifiables bio stagne autour des 35%. Ce marché recèle donc un grand potentiel pour la production suisse. Les bonnes rotations culturales ne peuvent cependant pas se contenter de céréales panifiables, il faut alterner avec d’autres cultures. Il faudra donc assurer non seulement l’écoulement des céréales panifiables mais aussi celui des autres grandes cultures. L’augmentation du taux d’autoapprovisionnement en céréales panifiables bio dépend donc fortement des possibilités d’écoulement des autres produits des rotations culturales. Les transformateurs et les distributeurs sont donc appelés à créer de nouvelles possibilités d’écoulement pour d’autres produits des grandes cultures.

Céréales fourragères

Les besoins en céréales fourragères et en légumineuses à graines dépendent de l’évolution des effectifs animaux et de leur alimentation. Les marchés des produits animaux (lait, œufs, viande) continuent de progresser et donc de faire augmenter les besoins en aliments fourragers. Environ 45% des besoins des fabricants d’aliments fourragers peuvent être couverts par la production suisse, mais il y a de fortes différences entre les cultures. Le taux d’autoapprovisionnement dépassant 70% pour l’orge, l’avoine et le triticale, il pourrait y avoir des surplus en cas de bonnes années et si la surface des grandes cultures bio augmente trop rapidement, ce qui pourrait influencer les prix de référence. Vu que le taux d’autoapprovisionnement reste par contre en dessous de 30% pour le blé fourrager et le maïs grain, ces cultures sont très demandées.

Oléagineux

La récolte de cette année a permis pour la première fois de couvrir les besoins en oléagineux de production suisse, mais ces marchés continuent de progresser et il y a encore des potentiels commerciaux à exploiter (p. ex. le tournesol à décortiquer, le tournesol HO pour la transformation industrielle, le soja pour faire du lait de soja, des yogourts etc.). Le fait est cependant que l’intérêt des producteurs pour ces cultures est actuellement plus grand que les possibilités d’écoulement. Ici c’est toute la filière de création de valeur qui est appelée à créer de nouveaux produits et à ouvrir de nouveaux marchés.

Grandes cultures spéciales

Il y a aussi encore des potentiels commerciaux intéressants pour les grandes cultures spéciales qui sortent lentement mais sûrement de leur niche agronomique et qui offrent des quantités qui sont actuellement suffisantes pour le commerce de détail. On citera comme exemples l’avoine alimentaire ou le millet. La commercialisation régionale p. ex. d’anciennes variétés de céréales comme l’amidonnier ou l’engrain offre aussi d’autres chances, de même d’ailleurs que diverses autres cultures dont la commercialisation est assurée entre autres par Biofarm.

Pommes de terre

Le marché de la pomme de terre bio est en progression et la demande peut en général être couverte quand les récoltes sont bonnes. En plus des grands acheteurs, la vente directe est elle aussi attractive.

Betterave sucrière

Il existe une demande pour de la betterave sucrière bio et pour du sucre Bio Suisse, mais ce potentiel n’a pas encore pu être exploité pour diverses raisons. Bio Suisse s’efforce actuellement de mettre en place prochainement une production de sucre Bio Suisse.

Reconversion

Les agriculteurs qui ont des grandes cultures et qui sont intéressés par la reconversion à l’agriculture biologique devraient donc vérifier auparavant non seulement les possibilités offertes par le marché mais aussi les possibilités d’assurer la fertilisation de leurs terres et de valoriser les surfaces d’herbages et donc les fourrages grossiers qu’elles produisent.

Dates actuelles 2017

Calendrier :

  • 23  Mai 2017 : Négociation des prix pour les céréales fourragères bio
  • 8 Juin 2017 :  Journée des Grandes Cultures à Cournillens
  • 14 Juin 2017 : Visite de cultures, essais variétaux 
  • 28 Juin017 : Négociation des prix pour les céréales panifiables bio
  • 5 Septembre 2017 : Présentation résultats des essais variétaux

Séances du groupe spécialié Grandes Cultures:

  • 15 mars 2017 : Journée entière à Olten
  • 23 Mai 2017 : Matin à Olten
  • 28 Juin 2017 : Matin à Olten
  • 13 décembre 2017 : Journée entière à Bâle

Publicité