Légumes bio

Le marché des légumes biologiques augmente continuellement

La consommation de légumes est un élément essentiel d’une alimentation saine. C’est pourquoi les légumes prennent une place importante dans le marché bio.

Selon Nielsen (2016), le chiffre d’affaires des légumes bio dans le commerce de détail a atteint 222.2 millions de francs en 2015. Cela fait une hausse de 9.5% par rapport à l’année précédente, ce qui correspond plus ou moins à la croissance de l’ensemble du marché des denrées alimentaires bio, laquelle se situait à 7% pour 2015. La part des légumes bio au marché bio s’élève à 18.6% et occupe la troisième plus grande part du marché après les oeufs et le pain frais.

L’évolution du marché est positive. Une augmentation trop subite de l’offre, p. ex. en cas de reconversion de grandes entreprises agricoles, pourrait toutefois sensiblement perturber l’équilibre du marché (actualisé le 20 février 2017).

Prix de référence

Le prix de référence pour les légumes bio sont régulièrement négociés et acutalisés  lire plus

Commercialisation

Des informations sur la reconversion et les importants acteurs du marché de légumes lire plus

Le marché suisse des légumes biologiques dans toute sa diversité

En 2015, les cultures de légumes bio se sont étendues sur 2'090 ha en Suisse. Cela correspond à 13.1% de l’ensemble de la surface de production des légumes indigènes. La majeure partie des légumes sont cultivés en plein champ, un peu plus de 4 % de la surface sont des cultures sous abri.

La production est partagé en légumes frais, légumes de garde et légumes de transformation. Une part croissante de légumes frais et de garde est transformé en produits coveniences. Les légumes frais représent la plus grande partie des légumes bio.

Tenant compte de la saisonalité il y a assez de légumes biologiques en Suisse. Mais les années de grand rendement pourrait gérer une offre excédentaire.

 

 

La demande de champignons biologiques augmente

Depuis quelques années, la demande des champignons bio augmente. En 2015, la part dans le commerce de détail était à 11.9%. La part bio est supérieure de 40% pour les champignons de culture comme p. ex. Shiitake ou pleurotes. En Suisse, des diverses champignons de culture en qualité Bourgeon sont cultivées. Actuellement, les champignons biologiques sont cultivées en petites quantités en Suisse. 

Dernière modification: 15.03.2017

Publicité