Paiement à la qualité de la graisse et alimentation 100 % bio 

Du fourrage grossier pour les porcs bio

L'affouragement des porcs bio est appelé à devenir encore davantage respectueux de l'espèce. Voilà pourquoi Bio Suisse exige, à partir du 01.01.2018, que les porcs mangent du fourrage grossier. Cela peut être de l'herbe (fraîche ou ensilée; pas de pellets), du foin, ou une culture des champs récoltée en plante entière (fraîche ou ensilée; pas de pellets). Comme jusqu'à présent, de la paille doit être mise à disposition, elle sert de litière et de matériau qui occupe les porcs.

Le fourrage grossier améliore la digestion des animaux, il peut contribuer à réduire les ulcères de l'estomac, il améliore le bien-être et la santé des animaux. Dans ce contexte, il est souvent évoqué le risque que l'apport de fourrages grossiers provoque des déductions liées à la teneur en acides gras polyinsaturés (ou PUFA). Mais les calculs montrent que ce risque n'existe pas si moins de dix pourcent de la matière sèche ingérée est constituée de fourrages grossiers, et si un fourrage complémentaire avec un indice PUFA habituel est apporté aux animaux. La filière bio se préoccupe depuis longtemps des risques de déduction liés à la teneur en PUFA. En effet, en bio, il est exigé d'utiliser des tourteaux de pressage et non pas des tourteaux d'extraction, et il est interdit de recourir à des acides aminés de synthèse. Cela a pour conséquence que les carcasses de porcs sont plus souvent à la limite provoquant des déductions que les carcasses de porcs conventionnels. 

Dans le cadre du projet «Bioschwein100.0», les conséquences d'un affouragement basé à 100 % sur des composants bio sont analysées. Dans ce cadre, les effets sur la qualité de la graisse et sur l'aptitude à la transformation d'un affouragement comportant une part de fourrages grossiers sont également étudiés. En plus, un essai d'affouragement a été effectué à l'Agroscope de Posieux. A partir des procs de l'essai, du salami et des wienerli seront fabriqués, puis appréciés par des spécialistes, Les résultats seront publiés en 2017 et en 2018.

BF

Pour en savoir davantage

Porcins (Sur ce site internet)

Viande de porc bio: entre défis techniques et déductions de prix pour la qualité (177.1 KB) (Article paru dans le magazine bio actualités 1 / 2016)

Dernière actualisation de cette page: 13.11.2017

Publicité