Vermifugeage des chevaux – Il est temps de changer de stratégie Elevage en groupe des chevaux de travail 

Les meilleures conditions d’élevage pour les chevaux

Le choix des races
Tous les élevages commencent par le choix d’une race adaptée à la ferme, puis vient l’élevage et la sélection des animaux. Il serait souhaitable que les fermes biologiques suisses élèvent des races équines suisses. La Franche-Montagne, qui est la plus pe-tite race à sang froid, s’impose immédiatement : elle est très peu exigeante quant à l’affouragement, a très bon caractère et convient bien pour les utilisations de plein air comme l’équitation, l’équitation thérapeutique, les travaux de trait et certaines tâches agricoles pas trop lourdes.

L’élevage en groupes
Les fermes Bourgeon sont d’ores et déjà soumises à l’interdiction des stabulations entravées, et les seules dérogations encore possibles concernent les chevaux de travail. L’interdiction des stabulations entravées introduite pour toutes les fermes bio dans l’Ordonnance bio entre en vigueur le 01.01.2011.
C’est en effet l’élevage en groupes qui correspond le mieux aux besoins naturels des chevaux. Cette méthode d’élevage est d’ailleurs maintenant encouragée par des contributions SST. Les stabulations doivent au minimum respecter les dimensions définies par l’Agroscope Tänikon ART. Dans les élevages en groupes, chaque cheval devrait en outre avoir une place à la crèche dans une stalle d’alimentation pourvue de barrières visuelles. Les surfaces paillées de la stabulation et de l’aire de repos devraient aussi comporter des barrières visuelles pour que les animaux puissent se cacher. Contrairement à tous les préjugés, la garde en groupes est aussi possible avec les chevaux en pension. Plusieurs pensions pour chevaux le démontrent quoti-diennement en Suisse.

Élever ses propres remontes permet de stabiliser le groupe
Il n’est pas facile d’habituer à la garde en groupe des chevaux qui étaient auparavant dans des boxes individuels. Nous recommandons aux pensions pour chevaux d’élever et de dresser elles-mêmes leurs propres bêtes, mais aussi de laisser les poulains dans le groupe. Ces animaux peuvent être vendus ou loués à la condition que, en tant que chevaux en pension, ils restent intégrés au groupe en restant dans la même stabulation.
Un autre avantage de ce système est qu’il pose moins de problèmes en cas de pro-jets de constructions en zone agricole pour des élevages chevalins.

Dressage doux
Le dressage des chevaux ne devrait recourir qu’à des méthodes qui ne nécessitent ni violence ni contrainte.

Eric Meili, Service de conseil du FiBL

 

Dernière actualisation de cette page: 24.02.2010

Publicité