Affouragement des chevaux en pension Prospectus «Chevaux en pension dans les fermes bio» 

Chevaux en pension : les groupes mixtes, ça marche !

Les pensions de chevaux sont devenues ces dernières années une branche de production toujours plus importante. Les pâturages des poulains y sont souvent séparées de ceux des chevaux de monte ou à la retraite. En service depuis une année, les nouvelles écuries de l’établissement pénitentiaire de Wauwilermoos sont exemplaires : environ 60 chevaux de diverses races et classes d’âge y sont élevés en un seul grand groupe.

Des stalles d’affouragement pour assurer la tranquillité

Les élevages en groupes posent quelques défis de gestion, surtout en ce qui concerne l’affouragement. Des stalles d’affouragement bien conçues et bien construites permettent de garantir des repas calmes et la protection des animaux de rang inférieur. Les nouvelles écuries du Wauwilermoos sont constituées de trois bâtiments comprenant deux halles de repos et une halle d’affouragement équipée de 48 places. Les dimensions suivantes sont recommandées pour les stalles d’affouragement :

  • Largeur : largeur du bassin ou du ventre du cheval + 10 cm.
  • Longueur : 1,5 x la hauteur au garrot.

En cas de nouvelle construction, on choisira pour des raisons économiques une architecture légère en bois massif, car c’est moins cher et plus flexible. Il n’y a besoin ni d’isolation thermique ni de calorifugeage.

Pour garantir que chaque animal reçoive la ration alimentaire prévue pour lui, les stalles d’affouragement peuvent aussi être remplacées par un distributeur automatique de rations alimentaires piloté par ordinateur. Cependant, pour des raisons économiques, on n’installe en général qu’un simple distributeur automatique de concentrés, et les chevaux mangent tranquillement ensemble les fourrages grossiers.

Auteure: Barbara Früh, FiBL Beratung

 

Dernière actualisation de cette page: 12.04.2010

Publicité