Diarrhées des veaux: Identifier et traiter tout de suite 

Tétée naturelle contre diarrhées

Les veaux nouveau-nés reçoivent en général le lait dans un bidon, et nos actuels concepts d’élevage et de traite tiennent compte de cette méthode d’élevage des veaux. Certaines fermes, qui en attendent une amélioration de la santé des mamelles et des veaux, cherchent cependant à profiter des avantages de l’élevage des veaux en contact avec leur mère.

La tétée naturelle peut contribuer à résoudre les problèmes de diarrhée des veaux, et le fait de ne plus devoir abreuver les veaux allège le travail quotidien. Il faut cependant s’occuper soigneusement des veaux pendant la première journée après la naissance pour s’assurer qu’ils absorbent assez de colostrum.

On connaît dans la pratique plusieurs méthodes d’élevage avec tétée naturelle. Premièrement, le veau peut rester avec sa mère pendant trois jours (période colostrale) dans le box de vêlage avant d’être incorporé au troupeau avec sa mère, qui est traite à partir de ce moment-là. Deuxièmement, après avoir passé la phase colostrale avec sa mère, le veau est amené à une vache nourrice qui peut prendre au total jusqu’à quatre veaux. Mais les veaux peuvent aussi être élevés en groupes et avoir la permission d’aller téter les vaches. En cas de vêlage au pâturage ou juste avant de pâturer, certains éleveurs séparent les veaux des mères pendant quelques jours pour éviter que les vaches aient le réflexe de cacher leur veau.

En 14 jours, la quantité de lait par veau et par jour passe à 10 litres. Si les veaux sont attribués à une vache nourrice, ils boivent entre 5 et 10 litres par jour. Le plus grand problème rencontré actuellement dans cette forme d’élevage est la douleur de la séparation lors du sevrage, qu’il semble toutefois possible d’adoucir en séparant les animaux à l’aide d’une barrière qui leur permet de rester en contact.

Auteur: Klaus Böhler

 

Dernière actualisation de cette page: 24.02.2010

Publicité