Durabilité: Le Boeuf de Pâturage Bio est au top Des engraisseurs bio cherchent des veaux bio... vendez-leur les vôtres ! 

Utiliser des races d’engraissement plus légères

Depuis 2014, la production de bœufs de pâturage bio doit remplir les exigences de la production de lait et de viande basée sur les herbages (PLVH). Les acheteurs recherchent des animaux légers et pour cette raison la génétique des bœufs de pâturages bio doit être repensée.

Selon les poids d’abatage, les conséquences sont les suivantes:

  • 220 à 290 kg: Catégorie T
  • Maximum 300 kg: Catégorie H
  • Plus de 300 kg: déductions de prix
  • En dessus de 330 kg: pas de prise en charge comme bœufs de pâturages

Pour les animaux lourds, issus de croisements avec les races suivantes : Blonde d’Aquitaine, Charolais, Piemontese, Bleu belge, il est difficile d’atteindre la note 3 de tissus gras sans maïs et fourrages concentrés. Il est possible que ces exploitations doivent sortir du programme PLHV et ainsi ne plus remplir les exigences pour les bœufs de pâturages.

La race Limousin et pour les exploitations de montagne la race Angus sont plus adaptées. Des croisements avec ces races permettent d’obtenir une diminution des animaux de classe C au profit d’animaux des classes H et T et un retour à la production de bœufs de pâturages bio.

Eric Meili, FiBL

Informations complémentaires

Engraissement au pâturage (même rubrique)

 

Dernière actualisation de cette page: 13.10.2014

Publicité