Estivage des animaux bourgeon: règles du jeu Du 1er mai au 31 octobre, il faut accorder aux ruminants au moins 26 sorties par mois 

Affouragement de vieux pain aux animaux bio: est-ce autorisé?

A la campagne, il arrive fréquemment que des agriculteurs affouragent à leurs animaux du vieux pain déposé par leurs voisins devant la ferme. Mais si ces agriculteurs sont bio, qu’est-il possible de faire ? Voici les points auxquels il faut être attentif:

  • Les organismes de contrôle bio tolèrent que le vieux pain (même non bio) du ménage de l’agriculteur bio, et celui-ci seulement, soit fourragé à ses animaux bio, car il s’agit de quantités insignifiantes
  • Mais il est hors de question pour un agriculteur bio de faire office de « centre de ramassage » du pain non bio de ses voisins et d’utiliser ce pain dans l’affouragement ; une telle activité est sanctionnée lors du contrôle bio et peut conduire à des réductions de paiements directs, il vaut donc mieux s’en abstenir
  • Il y a deux exceptions:
    1. Chevaux en pension: ces animaux peuvent être affouragés avec 10 % de fourrages non bio. Ce poucentage se réfère à la ration des chevaux exprimée en décitonnes de matière sèche.
    2. Attirer les bêtes: les déchets de pain conventionnel peuvent être utilisés en très petites quantités pour attirer les bêtes.
  • Du vieux pain bio (provenant par exemple d'une boulangerie qui ne fabrique que du pain bio) peut être affouragé sans problème. Il faut pouvoir attester de l'origine et du statut bio de ce pain.
  • Les fermes bourgeon doivent penser au fait que le pain est considéré comme fourrage concentré, et qu'elles ne peuvent pas donner plus de 10 % de fourrages concentrés aux ruminants. (Pour le bio selon l'Obio, le pourcentage maximal de fourrage concentré est de 40 %).

 

Dernière actualisation de cette page: 07.10.2013

Publicité