Poulet Poisson 

Volailles spéciales

Un marché de niche pour les volailles spéciales

Les trutes, les oies, les canards et les pintades constituent une niche de la production de volaille suisse et ne représentent qu'environ 2% de la production totale. La plus grande partie de cette production est constituée par les dindes, qui produisent environ 1 400 tonnes de viande par an.

Les volailles spéciales ont également une niche dans le domaine de l'agriculture biologique. Le marché des dindes biologiques connaît une faible croissance. Actuellement, la demande est très bonne en raison de la demande réduite, mais il est difficile d'estimer le potentiel de croissance qu'offre ce petit marché.

Défis : Abattage et commercialisation

L'un des principaux défis réside dans l'abattage et la transformation des animaux. Il est essentiel de réglementer le processus d'abattage avant de mettre à l'étable les animaux et de vérifier les coûts qui en résultent. En raison des quantités plus petites et du faible niveau d'automatisation dans les abattoirs, les coûts sont relativement élevés. 

Les volailles spéciales Bourgeon ne sont commercialisées que directement. Les canaux de commercialisation sont divers, mais doivent être gérés individuellement. Comme pour la viande de poulet bio, la demande pour quelques coupes (en particulier l'escalope de dinde) est plus forte que pour les autres. La commercialisation des cuisses et des ailes nécessite une attention particulière.

Le plus grand producteur de volailles spéciales biologiques est Wendelinhof à Niederwil, en Argovie, avec trutes, des pintades et des oies.

Dernière actualisation de cette page: 22.11.2019

Publicité