Transports Veaux 

Porcs biologique

Le marché du porcs bio est actuellement saturé

La situation du marché du porc bio n’a pas beaucoup évolué ces dernières semaines et années : une fois il y a juste assez, une fois juste pas assez… Le haut niveau des prix se maintient déjà depuis sept ans. Le prix évolue indépendamment du marché conventionnel et se situe actuellement à 7.40 Fr. – une bonne situation pour les éleveurs de porcs. La croissance a été positive depuis 2011 et elle était encore récemment de 14%. Il y a maintenant plus de 38'000 porcs bio sur le marché par année qui sont essentiellement écoulés dans le commerce de détail. L’année passée, malgré le prix élevé, plus de 10'000 porcs bio supplémentaires ont été abattus dans des petites entreprises et probablement vendus en direct. Et pourtant un surapprovisionnement se dessine pour cet automne.

Renforcement de la saisonnalité

En effet, vu qu’il y a toujours des producteurs qui comment ou terminent la reconversion au tournant de l’année, les porcs de ces nouveaux producteurs bio arrivent pour la première fois sur le marché en automne ou en hiver. Cet effet de croissance renforce encore la saisonnalité naturelle et fait augmenter l’offre en automne. Moins de truies sont saillies pendant l’été parce que cela s’avère plus difficile pendant les mois chauds. Tout cela repousse à l’automne de l’année suivante l’offre de ces porcs prêts pour l’abattage. Il faut cependant savoir que si la viande manque pendant l’été, les acheteurs n’ont pratiquement pas la possibilité d’abattre soudainement davantage de porcs après la fin de la saison des grillades. Et cela va aussi se répercuter sur les prix.

Une certaine baisse de prix serait supportable. La production doit cependant pouvoir continuer de couvrir les prix de revient pour autant que le marché du porc bio qui a été patiemment développé ne doive pas faire un brusque retour en arrière. Bio Suisse prévoit de nouveau pour cet automne des mesures de promotion des ventes dans le domaine de la viande, mais, si on veut pouvoir maîtriser les fluctuations saisonnières, tous les concernés devront contribuer à améliorer sensiblement la planification.

Remontes porcines: anticiper les fluctuations

La prise en charge est réglementée

Micarna et Bell accordent des contingents hebdomadaires de livraison pour des porcs biologiques à des marchands sélectionnés. Celle des truies et porcs sont réglementée par écrit. Les preuneurs de licence sont ASF, Anicom, Fidelio, Johann Sutter, Linus Silvestri ou Viegut. L'organisation des producteurs de viande bio se charge du rôle de marchand (tél. 079 819 33 43 ou Beni Oswald E-Mail) lorsque les porcs sont livrés à Micarna.

Il est important d’informer Bio Suisse immédiatement si ce n'est pas possible de vendre les porcs bio de manière rapide. 

Le preneur de licence Wick AG de Frauenfeld prend depuis des années chaque semaine des truies Bourgeon. Bell tue des truies de réforme toutes les deux semaines à Bâle. Micarna aussi prend des truies bio.

IG BSS

Le Groupement d’intérêt pour le porc bio suisse (IG BSS) défend les intérêts des éleveurs de porcs bio envers l’extérieur. Il travaille en collaboration avec des organisations, des fédérations et des entreprises et s’implique lors de modifications de lois, d’ordonnances ou de prescriptions.

Il s’engage également en faveur d’une structuration du marché ordonnée et équitable ce qui permet, en cas de marché déséquilibré, de réagir de manière adaptée en accord avec les éleveurs de porcs bio.

Le IG BSS est à la recherche de membres, les personnes intéressées peuvent s’annoncer auprès du président, Andreas Bracher, tél. 034 415 11 34, courriel.

La prochaine assemblée générale aura lieu le 22 novembre 2018 à Frick, après la réunion de porcs: agenda.

Commander des marques auriculaires

Bio Suisse prescript des marques auriculaires vertes pour les porcs Bourgeon. Ces marques ne peuvent être commander que sur Labelbase.

Aide-mémoire (215.7 KB) (commander les marques auriculaires vertes)

Vu que Bio Suisse ne veut pas seulement maintenir mais améliorer la transparence de la commercialisation, les marques auriculaires ne pourront pas remplacer les vignettes pour le bétail de boucherie Bourgeon. Les procteurs Bourgeon sont priés de commander les vignettes par courriel en indiquant le no de Bio Suisse, BDTA et le nombre de feuilles. 

Plus d'informations pour la commercialisation.

Appréciation sur la qualité de la graisse des porcs

La part d'AGPI et l'indice d'iode feront office de critères d'appréciation pour la qualité de la graisse des porcs à partir du 1er juillet 2014. Ils remplacent l'indice de graisse observé jusqu'à présent.

La commission marché et pratiques commerciales de Proviande a fixé les valeurs limites comme suit:

  • 15.6 - 16.5 % AGPI ou indice d'iode 70.1 - 72.0: -0.10 CHF / kg PM
  • 16.6 - 17.5 % AGPI ou indice d'iode 72.1 - 74.0: -0.40 CHF / kg PM
  • ab 17.6 % AGPI ou indice d'iode 74.1: -1.-- CHF / kg PM

Les nouvelles restrictions accordent une plus grande fléxibilité par rapport à l'alimentation. Des essais sont en cours de 100% de fourrages bio, exigé probablement au future.

Possibilités limitées pendant la reconversion

Les gorets de reconversion peuvent être vendues à des fermes Bourgeon  une fois que leur producteur a réussi sa certification. Les engraisseurs ont quant à eux la possibilité de demander à l'OFAG et à Bio Suisse de pouvoir faire une reconversion par étapes. Les grands distributeurs ne commercialisent actuellement pas de la viande de porc avec le label de reconversion. 

Actuellement, nous ne sommes pas à la recherche de nouveaux producteurs. 

 

Dernière actualisation de cette page: 11.07.2018

Publicité