Variétés exemptes de fusion cellulaire pour la culture maraîchère bio ProfiCost Légumes sert aussi aux cultures bio 

Ramenez-les bien à la maison - faites attention à la récolte des carottes

La récolte de nombreux légumes de garde a déjà commencé ou est imminente. Les carottes sont - pas seulement en culture biologique - les légumes stockés les plus importants. Certains facteurs vous aident à assurer la qualité des légumes.

1. Mouche de la carotte

Dans les zones infestées, les carottes doivent être récoltées au plus tard quatre semaines après le pic du vol. Durant cette période, les femelles pondent leurs œufs et les asticots éclosent. De plus, les premiers stades de la mouche vivent principalement au niveau des racines latérales et causent donc peu de dégâts.

2. Maladies foliaires

En 2018, l'incidence de l'oïdium a été particulièrement élevée. Par contre, Bolero F1, la variété la plus courante, est généralement très robuste et l'infestation n'a pas une grande influence sur le rendement et la résistance du feuillage nécessaire pour la récolte. Dans le cas d'une infestation précoce, ce n'est pas toujours le cas ; en culture biologique, aucun produit phytosanitaire n'est encore été autorisé. Une forte attaque d'alternaria, souvent mélangée à des taches foliaires de cercosporiose, peut endommager gravement le feuillage et, en cas de forte infestation, la tête des carottes. La rosée et le brouillard actuels favorisent fortement l'infestation. Si les carottes restent encore plus longtemps dans le sol et qu'il y a des taches foliaires, un traitement peut à présent être envisagé, mais le délai d'attente de trois semaines doit être respecté.

3. Température de récolte

Si les carottes sont déjà récoltées,  parce qu’elles ont terminé leur croissance, il faut veiller à ce qu'elles ne soient pas stockées trop au chaud. Idéalement, les paloxes passent la nuit à l'extérieur et ne sont stockés que le lendemain, c'est-à-dire une fois qu'ils sont refroidis. Il faut veiller à ce que la température de stockage optimale d'un peu plus de 0°C soit atteinte le plus rapidement possible. Là où il n'était pas possible d'irriguer suffisamment, les carottes sont généralement courtes. Tant que l'extrémité de la racine n'est pas arrondie et que les feuilles ne sont pas trop malades, elles peuvent continuer à pousser.

4. Humidité du sol

Ne jamais récolter sur un sol trop sec. Dans de nombreux endroits, le sol est encore très sec. Il est donc préférable d'investir dans une nouvelle irrigation plutôt que de déterrer les carottes.

Bien sûr, un lot de grosses carottes de 150-200 grammes donne deux fois plus de rendement que des carottes de 75-100 grammes. Toutefois, ce n'est le cas que si les grosses carottes atteignent également le même bon rendement. Dès que l'un des facteurs devient critique, les carottes doivent être récoltées. MK


Pour de plus amples renseignements

Pourriture sclérotique (rubrique Cultures maraichères bio)

Semer les carottes biologiques en fonction des ravageurs (rubrique Cultures maraichères bio)

Brochure «Recommandations phytosanitaires pour les cultures maraichères biologiques» (Boutique du FiBL)

 

Dernière actualisation de cette page: 02.10.2018

Publicité