Prévenir la mouche des semis des haricots 

Utilisation du Neem-Azal-T/S dans les serres

 

Les homologations de la matière active azadirachtine se sont continuellement étendues ces dernières années. Le tableau ci-dessous montre les utilisations du Neem-Azal actuellement autorisées.

PuceronsMouches mineusesAcariensThripsMouches blanchesCicadelles
AuberginesXX
ConcombresX
Plantes aromatiquesXXXXX
PoivronsXX
TomatesXXXX

 

Le Neem-Azal et les auxiliaires

Les producteurs qui utilisent des auxiliaires recourent au Neem-Azal en complément si les auxiliaires ne sont pas assez efficaces. Cela est possible parce que le Neem-Azal est bien supporté par les auxiliaires. Mais lors d'interventions répétées, le Neem-Azal peut nuire aux auxiliaires (en particulier aux punaises parasites).

L’utilisation du Neem-Azal peut s’avérer judicieuse même sans auxiliaires, car, contrairement à d’autres insecticides végétaux, le Neem-Azal ménage les populations naturelles d’auxiliaires.

Un mode d’action partiellement systémique

La matière active principale, l’azadirachtine, provient du neem, un arbre tropical. Elle est au moins partiellement diffusée dans la plante avec le flux de sève (action partiellement systémique), et elle peut transiter de la face supérieure des feuilles vers leur face inférieure en traversant la feuille elle-même (diffusion translaminaire). Cette propriété est surtout importante dans les cas d’attaques de pucerons.

À observer lors de l’utilisation

  • Vu que le Neem-Azal intervient dans le cycle de développement des insectes et ne les tue pas immédiatement, il faut traiter le plus tôt possible lors de l’apparition des pucerons, mouches blanches ou cicadelles. Cela est décisif pour la réussite du traitement.
  • Le traitement doit être répété après 5 à 7 jours et, en cas de forte infestation, une troisième fois de nouveau après 7 jours.
  • L’effet du Neem-Azal est moins frappant que celui des insecticides de contact à action rapide et avec lesquels on voit par exemple relativement vite que les pucerons sont morts.
  • Le Neem-Azal possède un effet coupe-faim et il inhibe la mue des larves, ce qui provoque la mort des insectes en quelques jours.
  • Chez les insectes adultes, le Neem-Azal provoque des troubles de la fécondité : le nombre d’œufs diminue fortement et l’expansion des populations est freinée d’autant.
  • Puisque le Neem-Azal ménage bien les auxiliaires, il peut être utilisé en même temps qu’Aphidius, Amblyseius ou Aphidoletes. Si on utilise des punaises prédatrices Macrolophus, les traitements doivent être faits au printemps quand les populations d’auxiliaires sont encore simples et se limiter à 1 ou 2 applications.

Délai d’attente

Le délai d’attente pour le Neem-Azal sous serre est de trois jours, mais il passe à une semaine pour les plantes aromatiques.

Neem-Azal/TS contre les cicadelles des poivrons

La cicadelle verte (Empoasca decipiens) pose des problèmes dans diverses cultures sous serre, mais surtout dans les concombres, les tomates et les poivrons. Elle migre habituellement dans les serres au printemps, mais elle peut aussi y hiverner. Cette cicadelle jaune-vert mesure 3 à 4 mm.

Cet insecte suceur endommage d’abord les feuilles puis les fruits. Ses piqûres, qui ressemblent à des piqûres d’épingles, provoquent des malformations des fruits. Ces derniers temps, les dégâts sur poivrons ont de plus en plus souvent provoqué le refus de lots de poivrons par les acheteurs, causant ainsi d’importantes pertes financières.

Aucun auxiliaire efficace contre les cicadelles n’a encore été trouvé. Le Neem-Azal/TS représente donc pour le moment la seule méthode de régulation de cet insecte.

Sur les poivrons, au maximum trois traitements par année de Neem-Azal/TS sont autorisés sur la même parcelle, à 0.2 % contre les cicadelles et à 0.3 % contre les pucerons.

 

 

 

 

Dernière actualisation de cette page: 09.07.2012

Publicité